Flèche vers le haut
picto commentaires
Les 10 choses à savoir avant de voyager au Monténégroflèche vers la gauche

#Monténégro

Les 10 choses à savoir avant de voyager au Monténégro

Le Monténégro est un pays peu connu des touristes et dont on ne connaît pas vraiment les us et les coutumes. Il est donc intéressant de se renseigner en amont pour éviter toute surprise une fois sur place.

Posté le
27/9/2022

Pas encore membre de l’Union Européenne, le Monténégro est un pays peu connu et donc encore préservé du tourisme, alors qu’il a tellement à offrir !
On t’a compilé ici quelques informations incontournables et utile (on l’espère) sur ce pays. On parle de culture, pratiques, réseaux routiers, environnement, etc. L’objectif est que tout se passe au mieux une fois sur place. On espère qu’avec ça, tu seras paré pour l’aventure.

Coup de pousse dans tes recherches

Pour simplifier ton voyage, on te partage nos bons plans

1. Un pays en euro hors de la zone euro

Pièce de 2 euros
Pièce de 2€ - ©Immo Wegmann/Unsplash

C’est assez surprenant, mais le Monténégro est passé à la devise euro sans même être entré dans la zone euro.

Mais comment s’est possible ?

Tout d’abord, il faut savoir que le Monténégro n’est pas encore un pays membre de l’Union Européenne. Bien qu’il ait déposé sa candidature d’adhésion en 2008, il n’a aujourd’hui (et depuis 2010), que le statut de candidat… Des démarches sont encore en cours quant à son admission officielle (qui pourrait voir le jour en 2025).

Malgré cela, le pays a adopté officiellement l’euro en 2006, lors de son indépendance vis-à-vis de la Serbie (après que la Yougoslavie se soit renommée « Communauté d'États Serbie–et–Monténégro » en 2003).

C’est une décision qui a été prise de leur propre chef, à cause de l’instabilité économique qu’il rencontrait à l’époque avec les multiples guerres de Yougoslavie.

Le Monténégro, qui payait en « Dinar Yougoslave », a d’abord adopté comme seule monnaie le Deutsche Mark en 2001, ensuite remplacée petit à petit par l’euro début 2002, pour être officiellement adopté en 2006.

Malgré ce choix, comme le Monténégro n’est pas membre de l’UE, le pays n’a pas le droit d’émettre de monnaie en euro dans son pays, ni de frapper les pièces avec un symbole national. Ainsi, la monnaie en circulation dans le pays est émise par des pays étrangers.

2. Le Monténégro possède plusieurs langues officielles

Drapeaux du Monténégro, de l'Albanie, de la Bosnie-Herzégovine, de la Croatie et de la Serbie.
Drapeau du Monténégro (en haut), puis en bas, de gauche à droite : drapeau de l'Albanie, de la Bosnie-Herzégovine, de la Croatie et de la Serbie

Au Monténégro, c’est le Monténégrin qui est majoritairement parlé, mais l'albanais, le bosniaque, le croate et le serbe sont également utilisées et reconnues dans la Constitution du pays comme des langues officielles.

En ce qui concerne l’anglais, les habitants ne le parlent pas couramment mais possèdent quelques bases donc il est quand même possible de communiquer et de se faire comprendre.

3. Le Monténégro est un petit pays

Carte d'Europe : Île-de-France et Monténégro
Carte d'Europe : Île-de-France et Monténégro - ©Foxtrotteurs

La superficie du Monténégro est de 13 812 km², soit l’équivalent de la région Île-de-France (qui en fait 12 011 km²). Il est le 10e plus petit pays d’Europe, situé dans le classement entre le Kosovo (9e) et la Macédoine du Nord (11e).

Sa petite superficie permet de venir explorer le pays et d’en faire le tour en peu de temps si jamais tu as de courtes vacances (1 semaine par exemple), mais tu peux également venir pour plus longtemps (2 semaines) et prendre le temps de t’immerger et d’explorer les paysages Monténégrin.

À lire aussi :

4. Les routes au Monténégro

Routes au Monténégro
Routes au Monténégro - ©Ash Ilse/Unsplash

Ici, ce n’est pas la vitesse qui prime ! Surement dû à sa petite superficie, le Monténégro est un pays qui n’a pas d’autoroutes. Les grands axes sont limités entre 70km/h et 90km/h (50km/h en ville évidemment).

5. Des contrôles de polices fréquents sur les routes

Police au Monténégro
Contrôles de police - ©Mika Baumeister/Unsplash

Au Monténégro, contrairement aux nombreux pays que l’on a traversé pendant notre tour d’Europe, la police est bien présente sur le bord des routes. Les contrôles sont donc bien fréquents. Mieux vaut donc respecter le code de la route et les limitations de vitesses.

On s’est d’ailleurs fait arrêter à la sortie d’un village au Monténégro… On n’avait pas fait attention aux panneaux et on roulait à 70km/h au lieu de 50km/h… Oups !
Les policiers ont été sympa et nous ont laissé repartir sans nous verbaliser. Au passage, ils nous ont gentiment précisé qu’ici on pouvait rouler à 10km/h maximum au-dessus de la limitation de vitesse sans avoir d’amende. Bon à savoir ça ! On ne s'est pas gênés 😅.

6. Un pays abordable dans son ensemble…

Restaurant dans la ville de Kotor au Monténégro
Restaurant dans la ville de Kotor - ©Petar Lazarevic/Unsplash

Le Monténégro est un pays très abordable. En tant que touriste, on peut se faire plaisir sans dépenser toutes ses économies !

Tu pourras, par exemple, trouver un hébergement entre 30€ et 60€ la nuit (en fonction du standing que tu cherches), manger un repas copieux au restaurant pour moins de 15€ par personne le soir, le midi tu pourras parfois manger pour moins de 5€ par personne, et la pinte de bière est à moins de 2€.

Dans un autre registre, le litre de diesel est à 1,56€ (en septembre 2022), et (bien que je ne cautionne absolument pas les fumeurs) le paquet de cigarette était aux alentours des 2,80€ lors de notre passage dans le pays. C’est vraiment un chiffre que je mets presque à contrecœur, car je ne veux surtout pas faire la publicité du tabac, mais je trouve que c’est très parlant !

7. … La côte adriatique : le Saint-Tropez Monténégrin

Budva au Monténégro
Vieille ville de Budva sur la Riviera Monténégrine - ©Foxtrotteurs

Certes le Monténégro est un pays abordable dans son ensemble, mais d’un autre côté, si tu t’arrêtes sur la côte adriatique, aussi appelée la « Riviera Monténégrine », tu vas vite te rendre compte qu’ici, les prix ne sont pas du tout les mêmes que dans le reste du pays.

Entre les belles plages, les beaux cœurs historiques, les jolies maisons, et les super hôtels et restaurants, toute la côte pratique finalement des prix gonflés et parfois excessifs (comme le village fortifié de Sveti Stefan, qui est un « village hôtel » pour super riches et dans lequel tu ne peux entrer que si tu as réservé une table pour manger ou un hôtel pour dormir… On te laisse imaginer le niveau de richesse là-dedans).

On ne peut pas dire que le cadre n’est pas agréable, ce serait mentir. Passer une semaine sur la Riviera Monténégrine est très tentant, mais il faut que le porte-monnaie arrive à suivre. De notre côté, on avait prévu d’y passer 3 ou 4 jours, et finalement on s’est dépêché pour terminer la côte en 1 ou 2 jours seulement (histoire d’économiser des sousous).

À lire aussi :

8. Très peu de parkings gratuits

Parking
Places de parking payantes - ©John Matychuk/Unsplash

Oui, même en basse saison, il est rare de trouver des parkings gratuits (surtout autour de la Riviera Monténégrine). Tu ne trouveras pas un parking à moins de 5€ par heure… Et pourtant on a bien cherché. Pour tout te dire, même les parkings des supermarchés sont payants… Et c’est encore pire si tu es un van ou un camping-car car les tarifs sont supérieurs.

De plus, au Monténégro, on a trouvé qu’il y avait vraiment peu d’endroits « aménagés » où se garer pour la nuit gratuitement. C’est vraiment dommage car tu dois rouler pendant des heures et trouver des coins vraiment reculés pour être sûr de ne gêner personne et surtout de ne pas être dérangé. Ou alors payer des campings pour être tranquille (mais on avoue que ce n’est pas du tout notre mode de voyage).

9. Podgorica : une capitale sans intérêt

Dans Podgorica
Dans Podgorica - ©Foxtrotteurs

Alors oui, il faut savoir que la capitale du Monténégro est vraiment une ville sans intérêt. Enfin pardon, une ville comme une autre on dira plutôt. Même son nom n’est pas foufou : Podgorica. On ne l’avait jamais entendu avant d’y aller, contrairement au nom de beaucoup d'autres capitales Européennes…

Comme pour notre tour d’Europe, on a voulu passer par « tous » les pays et toutes les capitales, on se devait de visiter Podgorica ! Cependant, en faisant mes recherches, je n’avais pas trouvé beaucoup de choses à visiter dans cette ville… Je me suis dit que peut-être c’était parce que peu de personnes étaient allés au Monténégro mais finalement, en arrivant, on a vite compris.
Ça ne nous a pas pris plus de 2h avant d’en faire le tour et de reprendre la voiture.

Voilà, maintenant tu sais que Podgorica n’est clairement pas un passage obligé si tu viens au Monténégro !

10. Des paysages variés pour plaire à tous

Pavlova Strana sur le lac Skadar
Point de vue "Pavlova Strana" sur le Lac de Skadar - ©Foxtrotteurs

Le Monténégro c’est des belles plages, des beaux villages, des grandes forêts, mais aussi des montagnes. On y trouve tout type de paysages, rassemblés sur une petite superficie. Pourquoi choisir entre mer ou montagne quand on peut avoir les deux ?!

Un peu plus dans le détail, le Monténégro c’est :

  • 5 parcs nationaux : Dormitor, Biogradska Gora, Lovcen, le lac Skadar et le mont Prokletije ; avec beaucoup de lacs, de rivières et bien sûr pleins de randonnées.
  • 4 sites classés au patrimoine mondial de l’UNESCO : les Bouches de Kotor, la cité de Kotor, la cité de Perast, le parc du Durmitor et le canyon de la Tara.
  • 1 fjord (l’unique en Méditerranée)
  • 117 plages
  • 70 sommets de plus de 2 000m d’altitude
  • Des centaines d’activités : randonnées, trails, VTT, baignade, rafting, etc.

Paysages Monténégrin
De gauche à droite et de haut en bas : Vallée de Ropojana, Bouches de Kotor, Lac de Biograd dans le parc national de Biogradska Gora, plage devant Sveti Stefan, Monastère d'Ostrog - ©Foxtrotteurs

Je pense que chacun devrait trouver son bonheur ici.

Voilà, on t’a partagé nos 10 informations clef sur le Monténégro. On espère que tu auras appris quelque chose et surtout que ça te sera utile pour préparer ton séjour ainsi qu’une fois sur place 😊.

N’hésites pas à partager en commentaires tes expériences et conseils pour les autres voyageurs.

Si cet article t'a aidé,
tu peux nous soutenir en faisant un don

Nos tips

Au Monténégro, l’entrée dans les Parcs Nationaux est payante. Le prix n’est pas excessif, c’est entre 1€ et 4€ par personne et par jour en fonction du parc, mais si tu visites les 5 parcs lors de ton voyage et que tu souhaites y rester plusieurs jours, bah ça peut vite chiffrer. Dans ce cas, saches qu’il existe une carte annuelle illimitée pour 13,50€ par personne. On ne l’a pas prise, mais je pense qu’il doit être possible de l’acheter sur place, directement dans les cahutes qui se trouvent à l’entrée des parcs.

Sinon pour en savoir plus, voici le site officiel des parcs nationaux du Monténégro*.

* Lien du site officiel des parcs nationaux du Monténégro : http://nparkovi.me/en/

Crédit photo : Foxtrotteurs et Unsplash

Léa et Simon

Fondateurs de Foxtotteurs

Nous c'est Léa et Simon, voyageurs et blogueurs dans l'âme ! Notre premier grand voyage ensemble, en Nouvelle-Zélande, fut le déclencheur de beaucoup d'autres. Et comme il n’y a pas de voyages sans partage, on a décidé de vous ouvrir les portes de notre petit monde et bien évidemment de tous nos bons conseils !

Découvrez notre histoire

Et si on discutait ?

*champ obligatoire
Merci pour ton commentaire, il a bien été pris en compte !
Logo Fox Captures
Oups ! On est désolés, il y a eu une erreur... On t'invite à rééssayer.
Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.

Découvre nos autres articles

En cliquant sur “Accepter tous les cookies”, tu acceptes que des cookies soient stockés sur ton appareil afin d'améliorer la navigation sur le site, d'analyser l'utilisation du site et de contribuer à nos efforts de marketing. Consultes notre politique de confidentialité pour plus d'informations.
Mettre à jour tes paramètres de confidentialité.