Flèche vers le haut
picto commentaires
Les 10 choses à savoir avant de voyager en Norvègeflèche vers la gauche

#Norvège

Les 10 choses à savoir avant de voyager en Norvège

La Norvège est un pays qui attire beaucoup de voyageurs autant en été qu’en hiver. Ses paysages et aurores boréales en font rêver plus d’un, mais la Norvège ne se résume pas seulement à ça. Voici donc quelques informations intéressantes si tu prépares ton voyage dans ce pays.

June 23, 2024

A moins de 3h de vol depuis Paris, la Norvège est un pays facilement accessible (même si le prix des billets peut-être un peu cher, et encore, tout dépend de la saison). Ses paysages sauvages et sa faune attirent les amoureux de la nature et de l’aventure. Il y a tellement de choses à voir et à faire dans ce pays.

Mais avant d’y mettre les pieds, il y a quelques petites infos utiles à connaître.

On t’a donc compilé ici ces informations incontournables sur ce beau pays scandinave. On te parle de pratiques, de coutumes, de tempéraments, de spécialités, de culture, etc. Qui sait, tu apprendras peut-être quelque chose.

1. Un pays très cher !

Paysage des Lofoten
Lofoten - ©Foxtrotteurs

Oui désolé, on commence ce top là-dessus, mais c’est la vérité. La Norvège c’est cher ! Et il vaut mieux le savoir avant d’y aller que de le découvrir sur place.

Ton porte-monnaie nous remerciera 😅.

Globalement tout est cher : les restaurants, les bars, l’essence, les parkings, les activités, etc.

Si tu veux économiser un max, on te conseille :

  1. De prendre un logement avec cuisine et de te faire à manger toi-même. Tu pourras trouver quelques prix raisonnables sur certains produits dans les supermarchés.
  2. De faire un maximum de randonnées et de sorties par tes propres moyens, car toute réservation coûte de suite très chère. Il faut bien les sélectionner et se renseigner en amont, pour éviter d’être à sec et de passer à côté d’une expérience que tu voulais impérativement faire (sortie en chien de traineau ou en motoneige par exemple, croisière pour observer les baleines, etc.).
  3. Si tu vas en Norvège en van (ou en voiture d’ailleurs, ça marche aussi), on te conseille de faire comme nous et de prévoir un max ton séjour en achetant sur la route des denrées qui tiennent longtemps : riz, pâtes, semoule, bocaux en tous genres (tikka masala, sauce tomate, pesto, piperade, …) raviolis, gnocchis, noodles, conserves, baguettes précuites, etc. Tu peux même emmener des légumes qui tiennent bien, comme des oignons, du butternut (au toute autre courge), des pommes-de-terres, etc. Comme ça, une fois sur place, tu n’as plus qu’à acheter quelques compléments et ça ne te coûtera pas les yeux de la tête.

2. Couronne Norvégienne : la monnaie locale

Stands de poissons dans un marché à Bergen
Marché couvert de Bergen - ©Foxtrotteurs

En ce qui concerne la monnaie locale, il s’agit de la couronne norvégienne. Elle s’écrit « NOK » ou "kr" et son taux de change est d’environ 1€ = 11,5 kr (en avril 2024).

Et l’info principale à savoir, c’est que globalement, en Norvège, tout se paie par carte bancaire. Donc penses bien à prendre une carte internationale pour t’éviter les frais de change lors des paiements.

Nous on a la Visa Ultim de BoursoBank, elle est gratuite et on en est super contents (si jamais elle t’intéresse, n’hésites pas à nous contacter, il y a régulièrement des offres pour les nouveaux arrivants qui te permettent d’avoir 150€ pour toute première ouverture de compte avec notre code 😉).

3. Des toilettes payantes

Toilettes publiques payantes par carte bancaire en Norvège
Toilettes publiques payantes par carte bancaire - ©Foxtrotteurs

Ouais… Je déteste ça en plus, mais les toilettes publiques en Norvège sont payantes. Et c’est même le cas des toilettes que tu pourras trouver en pleine nature… C’est fou quand même !

Et devines quoi ?! Il faut payer par carte bancaire. Ça te permet d’ouvrir la porte. Sans ça, pas de pipi.

Bon après, certes c’est payant, mais au moins c’est nickel. Côté propreté, il n’y a rien à redire. Et de manière plus générale au pays, on peut dire que les lieux publics en Norvège sont tous très propres.

À lire aussi :

4. Une météo imprévisible

Météo capricieuse de Norvège
Météo capricieuse de Norvège - ©Foxtrotteurs

Ouais… La météo en Norvège c’est vraiment quelque chose. Le temps change super vite et il est impossible à prévoir (même pour les professionnels). Et c’est plutôt agaçant parce que du coup, il est très compliqué d’organiser ses randonnées et sorties en fonction.

Au début de notre séjour, on essayait de prévoir un minimum pour faire les randonnées quand il prévoyait de faire beau, mais finalement, on a vite compris qu’il faudrait faire au jour le jour. Quand il y a du soleil ou une accalmie, on fonce, mais on prend toujours les k-ways avec nous !

Si jamais tout de même, on te partage les meilleurs sites de météo que l’on ait trouvés : YR et Meteoblue. Ça nous a été utile quelques fois en regardant heure par heure.

5. La Norvège par la route

Trollstigen ou Route du Troll en Norvège
Trollstigen ou Route du Troll en Norvège - ©Foxtrotteurs

Si tu conduits en Norvège, il y a quelques points à savoir, surtout si tu viens avec ton véhicule.

Le premier point super important, c’est qu’il est impératif d’enregistrer son véhicule afin de pouvoir payer ensuite tous les péages, les tunnels, les points et la majorité des ferrys une fois sur place (et ne pas recevoir une amende salée quelques mois après ton voyage, car oui, ils peuvent retrouver ta voiture par sa plaque d’immatriculation même si tu ne t’es pas enregistré).

Pour t’enregistrer, ça se passe sur internet (tu ne trouveras aucun péage sur les routes) : soit tu te crées un compte sur Epass24 soit tu commandes un badge AutoPASS à l’un des 5 acteurs officiels :

L’option 1, sur Epass24, est la plus rapide et la moins prise de tête. Tu te crées un compte en quelques minutes sur le site (et tu peux même le faire une fois dans le pays situ as oublié), tu entres ta carte bancaire, puis tu seras prélevé lorsque les factures seront arrivées sur ton compte (par contre ça ne se fait pas en direct, ça prend bien quelques semaines voire quelques mois après ton passage).

 

L’option 2, avec le badge AutoPASS, demande un peu plus de temps car il faut le recevoir chez soi avant de partir, mais d’un autre côté, il te permet de bénéficier de réductions et tarifs préférentiels sur les péages et traversées de ferrys.

Attention, si tu choisis cette option, il faut bien anticiper et s‘y prendre au minimum 1 mois à l’avance, car l’envoie du badge prend facilement 4 à 5 semaines.

Nous concernant, comme on était en tour d’Europe, sans planning précis et sans adresse fixe, on a opté pour l’option 1, mais j’imagine que la 2 est plus avantageuse financièrement.

Autre point important à prendre en compte sur les routes en Norvège : les pneus neige (les Norvégiens ont des pneus à clous, mais je pense que les chaînes sont autorisées) sont obligatoires en hiver, en fonction des régions, de mi à fin octobre, jusqu’à fin mars/début avril.

Avant dernier point : faire confiance au GPS ! Si le GPS te dit que tu mets 4h pour faire 200km, c’est beaucoup, mais c’est surement vrai ! Les distances par la route sont très longues car il y a énormément de fjords, de passages de ferrys, ou de détours. Tu ne fais jamais du tout droit. Par contre tu es récompensé parce que les paysages sont magnifiques !

Et on termine cette partie avec le fait qu’il faut obligatoirement avoir ses feux de signalisation allumés jours et nuits, sous peine d’amende (même si ça nous fait bizarre de les avoir en plein jour et en plein soleil).

6. Un anglais courant

Stavenger
Stavenger - ©Foxtrotteurs

Les Norvégiens parlent un anglais courant. Tu ne devrais pas avoir de problèmes de ce côté-là pour te faire comprendre. Sinon tu peux toujours utiliser Google Translate.

7. « Allemannsretten » : le droit d’accès à la nature

Bœuf musqué dans le parcs national de Dovre
Bœuf musqué dans le parcs national de Dovre - ©Foxtrotteurs

Oui oui, ce droit existe. Et il y a un mot pour ça en norvégien : « l’Allemannsretten », qu’on pourrait traduire en français par « le droits de tout un chacun ».

Ce droit est en fait une loi, qui part du principe que « la nature est à la fois sauvage et libre d'accès à tous » et elle s’applique donc à toute personne vivant en Norvège ou de passage.

Cette loi te permet de te promener librement où bon ton semble, de pêcher, de nager, de naviguer, de skier, de cueillir les produits de la nature (fruits, baies, champignons) et cela, même dans les forêts et terres privées. Bien entendu, c’est mal vu et ça ne se fait pas d’aller cueillirdes baies dans le jardin (ou autour du jardin) de quelqu’un, mais stricto sensu, ce n’est pas interdit.

Alors, évidemment, même si cette loi implique beaucoup de libertés, il est normal de jouir de ces dernières dans le respect de la nature et des autres, sans en abuser !

C’est d’ailleurs grâce à ce droit à la nature que tu pourras trouver des barbecues en libre-service dans les parcs nationaux. Il y a généralement un coin pique-nique avec une table et des bancs, mais aussi un barbecue et du bois à disposition.

A toi de faire ton propre feu pour cuire saucisses, poivrons, champignons et autres mets que tu auras apporté ou cueillis en chemin.

Il faut avouer que ça fait une pause originale pendant une balade ou une randonnée. Il faut juste le savoir pour prévoir son repas en amont 😉 et bien sûr ramener ses déchets !!!

À lire aussi :

8. Le jour, la nuit, le ciel nordique et ses mystères

Aurore boréale en Laponie Norvégienne
Aurore boréale en Laponie Norvégienne - ©Foxtrotteurs

Bon, on le sait, la Norvège (comme ses voisins nordiques) est un pays qui fascine par les spectacles célestes qu’il a à nous offrir, et qui se font encore plus intense au-dessus du cercle polaire. Ce territoire que l’on appelle la Laponie Norvégienne.

Mais pourquoi est-ce qu’on précise « Laponie Norvégienne » ?

En fait, il faut savoir que la Laponie est une région du Nord de l’Europe qui s’étend sur quatre pays :

  • Norvège
  • Suède
  • Finlande
  • Russie

D’où parfois la dissociation des Laponie, avec la :

  • Laponie Norvégienne
  • Laponie Suédoise
  • Laponie Finlandaise
  • Laponie Russe

Une grande partie de la Laponie se trouve au-dessus du cercle polaire. Ceci implique des journées de 24h en été (ce qu’on appelle « le soleil de minuit »), et des nuits de 24h en hiver (appelées « nuits polaires » ou « nuits sans fin »).

Ce territoire est habitépar les Samis (aussi appelés Sames, ou Lapons en français), un peuple autochtone (l’un des derniers d’Europe) qui vit de l’élevage de rennes. Mais ils ne sont pas énormément à vivre là-haut (environ 100 000) et ce, majoritairement dû aux conditions extrêmes du climat.

En Laponie, on retrouve donc une nature plus sauvage qu’ailleurs.

Aussi, comme tu te doutes certainement, le fait qu’il y ait peu d’habitants et de villes implique qu’il y a également très peu de pollution lumineuse. Et ceci permet, lorsque l’hiver et les nuits sans fin approchent, une observation du ciel nocturne absolument fabuleuse. Les étoiles y sont magnifiques et les aurores boréales encore plus. Oui, parce que plus tu montes au-dessus du cercle polaire, plus tu as de chance de voir des aurores boréales. Tu sais, ce phénomène lumineux qui danse au-dessus des nuages avec une palette de couleur qui s’étend du vert au violet, en passant par le rouge et le jaune.

Et même si on doit t’avouer que c’est en Laponie Finlandaise que tu auras le plus de chances de voir des aurores boréales (elles y surviennent à peu près 200 fois par an, soit plus de 1 jour 2), on t’assure que tu ne devrais pas être en reste en Norvège !

Et hormis les aurores boréales, la Norvège propose plein d’activités qui donnent envie :

  • Safaris en chien de traîneaux
  • Excursion en traîneaux à rennes
  • Pêche au trou dans la glace
  • Sorties en moto neige
  • Chasse aux aurores boréales
  • Cueillette des baies, herbes et champignons
  • Observation d’orques et de baleines
  • Sorties nautiques et croisières
  • Balade en raquettes ou en ski nordique
  • Etc.

La Laponie Suédoise est moins touristique que la Norvégienne et la Finlandaise, et concernant la Laponie Russe… Disons que c’est la moins peuplée et développée.

Bien sûr, si tuviens en Laponie, tu n’es pas obligé de faire des activités payantes et tu peux très bien te balader dans la nature, observer les rennes et chasser les aurores boréales par toi-même ! C’est d’ailleurs ce que l’on a décidé de faire lors de notre voyage. Ça permet d’économiser un peu d’argent et d’être encore plus fier et ébahi quand on tombe sur un renne ou qu’on arrive à observer des aurores boréales.

Bon en gros, même sic’est très au Nord et qu’il peut y faire très froid en hiver (entre-10° et -30°C. Ce n’est clairement pas un voyage qui se fait à la légère, ça seprépare en amont, ne serait-ce que pour bien prévoir les habits à emporter), la Laponie reste tout de même une région qu’il serait dommage de louper lors d’un séjour en Norvège ou dans les pays nordiques, car elle a de belles expériences à offrir.

9. Chasse à la baleine et Union Européenne

Simon en haut de la randonnée Reinebringen
Vue sur les Lofoten depuis la randonnée Reinebringen - ©Foxtrotteurs

Je ne sais pas si tu le sais ou si tu t’es déjà posé la question, mais la Norvège, contrairement à ses voisins Suédois et Finlandais, ne fait pas partie de l’Union Européenne.

Et pourtant ce n’est pas faute d’avoir proposé, car ce pays rassemble toutes les conditions pour devenir membre.

Son adhésion a en fait été refusée à deux reprises par le peuple, lors de référendums. Les raisons principales sont la peur de perdre les subventions versées par l’état et la gestion des ressources, notamment énergétiques et marines (avec pour cette dernière, la mise en place de quotas). Et c’est là qu’on en vient aux baleines. Parce que la Norvège, malgré l’interdiction mondiale de chasse à la baleine depuis 1982, continue de chasser ce cétacé. C’est même la principale nation baleinière (devant l’Islande et le Japon), tuant environ 500 baleines par an, alors que seul 2% de la population déclarent manger sa viande(source : TF1 Info, 2022)…  

Pour une nation aussi évoluée, c’est triste de se dire qu’ils perpétuent cette tradition de la chasse à la baleine, malgré l’impact négatif que cela peut avoir autant pour l’espèce que pour la planète.

10. Des coins enfants pour patienter

Coin enfant dans une église en Norvège
Coin enfant dans une église en Norvège - ©Foxtrotteurs

On termine ce top 10 avec une note un peu plus joyeuse que la chasse à la baleine : les enfants ! Enfin, pour être plus précis : les coins enfants dans les espaces publics.

En Norvège, beaucoup de lieux, comme les musées, les églises, les aéroports, etc. proposent des coins adaptés aux enfants, avec de petites tables et chaises, des jeux et de quoi dessiner, pour les occuper et leur faire passer le temps. Plutôt chouette de penser à eux ! On peut carrément dire que le pays est kids friendly.

11. Bonus

Maison typique des Lofoten
Cabanes typiques des Lofoten - ©Foxtrotteurs

Et parce que quand il n’y en a plus, il y en a encore, on te partage ces quelques informations bonus sur la Norvège :

  • Avec ses voisins nordiques, le sauna est une vraie institution : presque chaque maison et appartement en possèdent un. Et bien sûr, il ne faut pas oublier de se jeter dans l’eau froide à la sortie du sauna. Un petit challenge, mais c’est super bon pour le corps : ça relance la circulation, tonifie la peau et renforce le système immunitaire !
  • L’eau du robinet est potable et pure. Pas besoin d’acheter des bouteilles d’eau ; utilise une gourde !
  • Les Norvégiens ne se font pas la bise mais se serrent plutôt la main s’il s’agit d’une nouvelle rencontre, sinon ils font le qu’ils appellent le « klem », c’est-à-dire une grande accolade en se tapant dans le dos.
  • Il est de rigueur de ne pas garder ses chaussures en intérieur et donc de se déchausser lorsque l’on est invité chez quelqu’un.
  • Il ne faut pas confondre pays scandinaves et pays nordiques car cela ne regroupe pas les mêmes pays.
    D’un côté on a la Scandinavie, constituée du Danemark, de la Norvège et de laSuède, trois monarchies constitutionnelles du Nord de l’Europe.
    Tandis que de l’autre côté, on a ce qu’on appelle les pays Nordiques, plus vastes, qui regroupent 5 pays du Nord de l’Europe aux caractéristiques communes : la Finlande, la Suède, la Norvège, le Danemark et même l'Islande.

Voilà, on t’a partagé nos 10 informations clefs (avec des bonus) sur la Norvège. Avec toutça, on espère t’avoir appris quelques petits trucs sympas et surtout, on espère que tu seras au top pendant ton séjour norvégien.

N’hésites pas à partager en commentaires tes expériences et conseils pour les autres voyageurs 😊.

Si cet article t'a aidé, tu peux nous soutenir
en faisant un don

Nos tips

1. En Norvège, il faut prendre le rythme norvégien ! En gros, en ville, il ne se passe pas grand-chose avant 10h ou 11h et tout ferme tôt, autour de 17h. C’est un élément important à prendre en compte surtout si tu as prévu des visites de musées ou de faire une petite séance shopping.

Et il en va de même pour les repas. Les Norvégiens mangent tôt : ils prennent leur déjeuner autour de 11h30 et leur dîner vers 17h. Ce qui fait qu’ils prennent souvent un « evening snack » vers 20h ou 21h (un peu à la manière des canadiens et des américains).

2. Concernant les ferrys, 99% se paient soit directement sur le ferry, soit via ton compte Epass24 ou AutoPass (le système de péage numérique dont on te parle plus haut dans l'article), MAIS il te faudra réserver en amont le ferry Bodø-Moskenes sur internet*, si jamais tu as à le prendre pour aller sur les îles Lofoten.

3. Énorme tips pour économiser un max : si tu as un peu de temps et que tu veux rejoindre Bodø (continent) depuis Moskenes (îles Lofoten) ou inversement, on te conseille de prendre le ferry qui passe par Værøy (une autre île) car ton trajet sera gratuit. Oui gratuit !! Au lieu de payer 250 kr par personne (soit environ 21€) ou 813 kr si tu as ton véhicule (soit 70€), le trajet sera certes un peu plus long, mais gratuit (et tu pourras découvrir une île en plus au passage si tu décides d'y passer quelques heures voire quelques jours).

Et la réservation se fait via le même site que cité précédemment*.

* Site officiel pour réserver le ferry Bodø - ( Værøy -) Moskenes : https://www.torghatten-nord.no/

Crédit photo : Foxtrotteurs et Unsplash

Léa et Simon

Fondateurs de Foxtrotteurs.

Nous c'est Léa et Simon, voyageurs et blogueurs dans l'âme ! Notre premier grand voyage ensemble, en Nouvelle-Zélande, fut le déclencheur de beaucoup d'autres. Et comme il n’y a pas de voyages sans partage, on a décidé de vous ouvrir les portes de notre petit monde et bien évidemment de tous nos bons conseils !

Découvrez notre histoire

Découvre nos autres articles

Et si on discutait ? 

N'hésites pas à partager tes commentaires, questions, avis et retours d'expérience juste dessous, on sera ravis de te répondre et d'échanger avec toi !