Flèche vers le haut
picto commentaires
Les 10 choses à savoir avant de voyager en Allemagneflèche vers la gauche

#Allemagne

Les 10 choses à savoir avant de voyager en Allemagne

Faisant partie de l’Union Européenne et de la zone euro, l’Allemagne est un pays frontalier à la France qui attire pour sa culture, ses bières et la disparité de ses paysages. Mais ce n’est pas parce que l’Allemagne est proche de chez nous que l’on doit y aller sans s’être renseigné en amont.

August 6, 2023

L’Allemagne est un pays certes facilement accessible pour tout français, mais ce n’est pas pour autant que l’on connaît tout sur le pays. Même si tu n’as pas forcément besoin de connaissances particulières avant d’arriver en Allemagne, il est toujours bonde se renseigner sur les us et coutumes du pays dans lequel tu voyages. C’est pourquoi on t’a compilé ici quelques informations intéressantes (et utile on espère) sur ce pays. On parle de coutumes, de circulation routière, de spécialités, de consigne, de règles, etc. Qui sait, tu apprendras peut-être quelque chose.

1. Le principe des bouteilles consignées

Bouteilles consignées
Bouteilles consignées - ©Jonathan Chng/Unsplash

L’Allemagne est un pays qui apporte une grande attention au tri des déchets au quotidien. Le pays est très avancé sur le sujet par rapport à la France et a mis en place un système de recyclage et de consigne de bouteilles qui fonctionne du feu de dieu : le « Pfand ».

En fait, les produits consignés sont marqués d’un petit pictogramme (photo ci-dessous) et doivent être ramenés en point de collecte, qui se trouvent dans n’importe quel supermarché Allemand. Ces points s’appellent des « Pfandautomaten » ou « Leergutautomaten ».

Alors certes, avec ce système, tu paies un peu plus cher les produits consignés, mais tu récupères cet argent en bon d’achat (déduit de tes prochaines courses) lorsque tu ramènes ta bouteille en point de collecte.

Tu peux aussi essayer de demander le montant de la consigne en espèce, directement en caisse, mais tous les commerces n’acceptent pas.

Autre possibilité, plutôt surprenante, si tu n’as pas envie de t’embêter avec ce principe de consigne : tu peux laisser ta ou tes bouteilles à un sans-abris dans la rue, ou alors poser ta ou tes produits consignés au pied d’une poubelle, non pas pour polluer, mais parce que les sans-abris font le tour des poubelles pour récupérer le maximum de bouteilles ou canettes afin de se faire un peu de monnaie avec les consignes.

Alors oui, on peut trouver ça limite de laisser un déchet par terre ou de le donner à un sans-abri, mais ça les aide vraiment, et finalement c’est comme donner une pièce.

Dans les villes que l’on a visitées, on a vu vraiment plein de sans-abris avec des sacs de courses remplis de bouteilles vides, faisant le tour des poubelles. Au début on n’a pas bien compris, mais dès qu’on est allés dans un supermarché, ça a fait sens.

La consigne d’une bouteille peut varier entre 0,05€ et 0,60€, en fonction du coût environnemental du produit acheté (c’est-à-dire s’il est recyclable, réutilisable ou à usage unique).

Parmi les produits consignés tu trouveras :

  • Bouteilles en plastique
  • Bouteilles en verre
  • Cannettes en métal
  • Futs de bière

Des produits toujours reconnaissables par le petit picto sur l’emballage :

  • « Einweg » ou « Pfand » s’il s’agit d’un emballage à usage unique.
  • « Mehrweg » s’il s’agit d’un emballage réutilisable.

Consigne et logos Einweg et Mehrweg
Pfandautomaten et logos Einweg et Mehrweg - ©Foxtrotteurs

Dernière info : saches qu’on n’est pas obligé de ramener une consigne dans le commerce où on l’a acheté. Ce qui est plutôt pratique, surtout quand tu es en voyage.

2. Les autoroutes allemandes, un vrai bonheur !

Autobahn
Autobahn - ©Florian Schmetz/Unsplash

Il faut savoir que les autoroutes en Allemagne sont gratuites. Déjà, ça c’est une super nouvelle ! Tu peux les prendre sans te soucier de la note à l’arrivée.
Mais ça ne s’arrête pas là puisque les autoroutes allemandes n’ont aucune limitation de vitesse, pour le plus grand bonheur des conducteurs.

Alors précisons tout de même que certains tronçons d’autoroute ont des limitations de vitesse qu’il faut respecter ! Mais en dehors de ces tronçons, tu ne verras qu’un panneau indicatif (tu sais les panneaux bleu rectangulaires qu’on ne voit que très très rarement en France) à 130km/h.

Lors de notre passage en Allemagne, on a évidemment roulé sur ces autoroutes. Et si on n’a pas fait les fous avec notre van en roulant à plus de 130 ou 140km/h (oui parce que Van-Dono pesait son poids quand même), on s’est fait doubler quelques fois par de belles voitures qui allaient vraiment très vite (si on nous dit qu’elles roulaient à 200km/h ça ne nous étonne même pas).

Après, j’imagine que la vitesse moyenne est légèrement plus haute que 130km/h, mais ça ne nous a pas choqué non plus. On n’a pas trouvé qu’on roulait super lentement par rapport aux allemands et ça nous arrivait souvent de doubler des voitures. Donc oui il n’y a pas de limitation de vitesse, mais au final, on se rend compte qu’il n’y a pas tant « d’excès » que ça. 

3. Zones environnementales et accès restreint en voiture dans les villes

Centre ville de Oberammergau
Centre ville de Oberammergau - ©Foxtrotteurs

En revanche, ce à quoi il faut vraiment faire attention lorsque tu viens visiter l’Allemagne en voiture, ce sont les accès restreints dans les villes. Un peu à l’image de la vignette Crit’Air en France (surtout à Paris), l’Allemagne a mis en place des zones vertes, ou zones environnementales, appelées « Umweltzonen ».

Ces zones, se trouvent très souvent dans de grandes villes (comme Berlin, Munich, Augsbourg, Fribourg et bien d’autres) et interdisent aux voitures ne possédant pas de vignette écologique « Umweltplakette » (équivalant à une vignette Crit’Air entre 0 et 3) et donc considérées comme polluantes, de s’y aventurer (circuler ou même stationner).

La volonté derrière est de réduire les émissions de particule fines et d’améliorer la qualité de l’air dans les villes.

Panneau Umweltzonen
Panneau Umweltzonen

Alors, avant d’aller visiter une ville Allemande, on te conseille de passer par ce site vignetteecologique.fr où tu pourras vérifier si la ville en question possède une zone environnementale ou pas, et où se situe exactement cette zone.

Cela te permettra de savoir jusqu’où tu peux aller, et te garer en conséquent, sans entrer dans la zone et risquer de prendre une amende (environ 80€).

4. La carte bancaire peu utilisée

Porte monnaie - ©Mil Kalibradov/Unsplash

Même si l’Allemagne utilise l’euro et que c’est un pays très bien développé, il faut savoir que l’usage de la carte bleue n’y est pas aussi répandu qu’en France.

On te conseille donc de bien prévoir du liquide ou alors tout simplement de penser à aller retirer avant d’aller dans un commerce ou dans un bar ou restaurant pour ne pas être pris au dépourvu (et devoir aller à l’ATM le plus proche, qui vous prendra surement des frais de retrait élevés. Oui, ça sent le vécu 😂).

5. Des toilettes publiques payantes

Toilette public
Toilette public - ©Foxtrotteurs

En Allemagne, quasi toutes les toilettes publiques que l’on a croisées étaient payantes (environ 0,50€). Même sur les aires d’autoroutes… Donc, soit tu prévois bien ton coup et fais tes besoins avant de partir, au restaurant et en rentrant (par exemple), soit on te conseille d’avoir un peu de monnaie sur toi pour utiliser des toilettes publiques.

6. Un bon réseau de transports publics

Dresde
Dresde - ©Foxtrotteurs

Le réseau de transports en commun allemand est vraiment bien développé sur le territoire et facile à utiliser.

Il faut cependant connaître quelques astuces en amont.

On t’explique tout sur les titres de transports berlinois, mais déjà, lors de ton passage à Berlin, on te déconseille d’acheter des billets à l’unité :

  1. Le billet à l’unité, appelé « Single trip ticket » ou « Einzelfahrschein » en allemand, coûte 3,20€ (2€ pour les moins de 15 ans). Il est valable pendant 2h, comprenant les correspondances, mais tu n’as pas le droit de faire demi-tour ou de prendre un transport circulaire/qui revient à son point de départ.
  2. Il existe également un billet combiné « 4-single trip ticket » ou « 4-Fahrten-Karte », qui coûte 10€ (ou 6,20€ pour les moins de 15 ans) qui te permet d’économiser 2,80€ sur le prix du billet à l’unité plein tarif. Il possède les mêmes caractéristiques que le billet précédent, mais est valable pour 4 trajets et non un seul.
  3. Tu as également des billets « short trip » ou « Kurzstrecke » (à l’unité ou par 4), pour réaliser des trajets de moins de 20 minutes (équivalent à 3 arrêts en S-Bahn ou en métro, ou alors 6 arrêts en bus ou en tram).
    Le prix du billet à l’unité est de 2,20€ (1,70€ pour les moins de 15 ans) et du billet combiné pour 4 trajets à 6,60€ (5€ pour les moins de 15 ans). Avec ce dernier billet tu économises donc 2,20€ en plein tarif.
  4. Ensuite, tu as le billet à la journée. Le « 24-hour ticket » ou « 24-Stunden-Karte » coûte 9,50€ (6€ pour les moins de 15 ans) et tu peux l’utiliser de manière illimitée pendant 24h, à partir de l’heure de départ que tu auras choisie en amont.
    Chaque possesseur de ce billet en plein tarif (donc de plus de 15 ans) peut en faire bénéficier jusqu’à 3 enfants âgés de 6 à 14 ans gratuitement.
    Un billet qui peut être très utile si tu voyages en famille et que tu dois visiter la capitale en peu de temps. Berlin est une ville assez étendue et prendre les transports te fera gagner beaucoup de temps.
  5. Peut venir s’ajouter au billet précédent une extension : « 24-hour-ticket extension » ou « 24-Stunden-Karte Anschlussfahrausweis ». Cette extension coûte 4,10€ et peut être achetée seulement si tu possèdes déjà un billet à la journée. Tu économises donc à partir du 2e jour.
  6. Et si tu viens à rester plus longtemps à Berlin, il existe le billet à la semaine « 7-day ticket » ou « 7-Tage-Karte », qui coûte 39€ pour une utilisation illimitée.
    Ce billet aussi permet à chaque possesseur de plus de 15 ans d’en faire bénéficier d’autres personnes : jusqu’à 4 personnes en plus de lui (et non 3 vs. le billet à la semaine), dont 1 seule peut avoir plus de 15 ans.
    En revanche, si ces passagers additionnels sont autorisés sur les week-end et jours fériés, ils ne le sont qu’après 20h en semaine (du lundi au vendredi).
    Donc fais bien attention à quel jour et quel horaire tu prends les transports accompagné pour ne pas recevoir d’amende.
  7. Il est également possible d’acheter un billet mensuel (« Monthly ticket » ou « Monatskarte ») pour 91€. Ici aussi le billet est illimité et comprend 4 passagers additionnels, sous les mêmes conditions que le billet précédent.

Voilà un bel aperçu des billets de transports qui existent à Berlin. On te conseille grandement de télécharger l’application BVG Tickets, très pratique pour acheter ton titre de transport quand tu veux et où tu veux.

Bien entendu, chaque ville allemande possède ses propres billets et ses propres prix. A toi de renseigner en fonction de la ville que tu vas visiter.

Mais attention !
Il existe un autre type de billet, qui peut s’avérer très utile si tu veux visiter le pays sans avoir de véhicule.

On parle ici du « Deutschland Ticket » ou « Deutschlandticket ». Ce billet mensuel coûte 49€ et te permet de voyager dans tous les transports publics locaux et régionaux du pays de manière illimité (hors trains longue distance comme les IC, EC et ICE).

C’est un billet qui a été mis en place par le gouvernement en 2023 pour apporter un « soulagement financier aux citoyens » (et il devrait exister jusqu’à 2024 minimum).
Il fait suite au billet mensuel national à 9€ « Monatskarte 9-euro- ticketgültig deutschlandweit » qui avait été mis en place pendant l’été 2022.
Nous étions justement en Allemagne à cette période (août 2022), et en avons donc profiter lors de notre passage à Berlin. Nous aurions pu l’utiliser dans tout le pays, mais n’en avons pas eu l’utilité puisque nous voyagions avec Van-Dono (notre van aménagé).

Le « DeutschlandTicket » peut être acheté :

Ce ne sont pas les seuls vendeurs du Deutschland Ticket, mais peu importe où tu l’achètes, tu as 2 choses à savoir :

  • Tu devras obligatoirement souscrire à l’abonnement du Deutschlandticket
  • Cet abonnement fait que le billet mensuel se renouvelle automatiquement tous les mois, donc pour l’arrêter il te faudra penser à annuler ton abonnement avant le 10 du mois précédent. 

Tu trouveras ici toutes les réponses à tes questions sur cet abonnement et sa résiliation.

A noter que :

  • Les enfants de moins de 6 ans peuvent voyager gratuitement dans tous les transports publics allemands.
  • Il y a des prises USB dans les bus (du moins à Berlin). C’est super pratique pour recharger son téléphone.
  • En 2023, les masques FFP2 étaient encore obligatoire dans les transports en commun.
  • Il n'y a pas de portique ou tourniquet dans les métros en Allemagne, tout le monde peut entrer et sortir librement. Donc si tu veux éviter une amende (car les contrôles sont plutôt fréquents), il faut que tu penses à valider ton billet par toi-même dans la station de métro, avant de monter dans la rame ou en montant à bord dans tout autre type de transport en commun (bus, tram).

7. Un pays qui respecte les règles

Palais du Reichstag
Palais du Reichstag, Berlin - ©Foxtrotteurs

L’Allemagne, un peu comme ses pays voisins que sont la Suisse et l’Autriche, est un pays plutôt « strict » dans lequel il faut bien respecter les règles.

En voiture, à vélo ou à pied, peu importe :

  • En voiture, respectes les limitations de vitesse et les feux de circulation.
  • A vélo, restes bien sur les pistes cyclables et respectes également les feux de circulation.
  • A pied, ne traverses pas quand le petit bonhomme est rouge et fais attention aux vélos car ils sont prioritaires sur toi (ça peut surprendre quand tu n’as pas l’habitude).

Et en parlant de « petit bonhomme », lorsqu’on visitait la capitale, on a découvert que côté Berlin Est (ancienne Allemagne communiste), ces petits bonshommes avaient un design différent de ceux que l’on connait.

Plus enfantin et vêtus d’un chapeau, ces personnages, appelés les « Ampelmännchen » (littéralement « petits bonshommes du feu [de signalisation] ») sont aujourd’hui iconiques.

Ils ont été dessinés en 1961 par Karl Peglau, un psychologue allemand de la circulation chargé de réduire les dangers sur la route à Berlin-Est.

En 1996, à la fin du régime communiste, les Ampelmännchen ont commencé à être remplacés par les même feux « classiques » présents à Berlin Ouest, sauf que les Berlinois s’y sont opposés et ont obtenu gain de cause en 1997.

Ce petit bonhomme au chapeau est devenu un vrai symbole de la ville, « l’un des rares traits de l'Allemagne de l'Est à avoir survécu à la chute du rideau de fer avec une popularité intacte ».

C’est très sympa de se balader dans la ville et de tomber sur ces feux piétons originaux.

Ils ont eu tellement de succès qu’il y a même des Ampelmännchen visibles à Berlin-Ouest et dans d’autres villes allemandes, comme Zwickau et Dresde.

8. Le pays de la saucisse, de la bière et du kebab berlinois

Spécialités allemandes
Spécialités allemandes : bière, bretzel, kebab berlinois et currywurst - ©Foxtrotteurs

L’Allemagne, malgré le côté strict et sérieux, c’est aussi le pays du bon vivant.

Saucisses, currywurst, kebab berlinois, struddel, bières, Oktoberfest, …Voilà qui résume assez bien l’Allemagne.

On a gouté à toutes ces spécialités et on peut vous dire que tout est très bon !!!

Et concernant la bière, non nous n’avons pas été à l’Oktoberfest, cette énorme fête de la bière qui a lieu tous les ans à Munich de fin septembre jusqu’à début octobre (car nous y étions en août, ce qui est plutôt une bonne excuse). Pour tout te dire, on n’est pas de grands amateurs de bière… Mais on a tout de même appris que chaque grande ville confectionne sa propre bière locale. Ainsi, si jamais tu commandes une bière dans un bar ou un restaurant, penses à te renseigner en amont sur le nom de la bière locale, car les Allemands auraient un égo légèrement surdimensionné lorsqu’il s’agit de bière (ou peut-être s’agit-il tout simplement d'une grande fierté ?) et que pour éviter tout conflit, il vaut mieux ne pas se tromper en commandant la bière concurrente… On t’aura prévenu !

9. Il faut s’installer directement au restaurant

Frittenwerk, restaurant à Berlin
Frittenwerk, un restaurant à Berlin où manger un currywurst - ©Foxtrotteurs

En France, lorsqu’on arrive au restaurant, on attend que le serveur vienne nous placer. En Allemagne, ça ne fonctionne pas du tout comme ça ! Quand tu arrives au restaurant, tu vas directement t’asseoir à une table.

Ce sont généralement de grandes tablées, donc il n’est pas rare de partager la table avec d’autres personnes. Il ne faut pas s’en étonner. Et même s’il ne s’agit pas de grandes tables, si le restaurant vient à être complet, les serveurs mettent les gens là où il y a de la place (oui, ce serait impensable en France, où le serveur ferait attendre le client), et ça peut donc être à ta table.

De plus, il faut savoir qu’au restaurant (et même dans les bars), il y a des tables réservées aux habitués. Ces tables s’appellent des « Stammtisch » et il ne faut vraiment pas que tu t’y installes (hormis si tu y as été invité) car ce serait vraiment mal vu !

Et dernière chose, en Allemagne, même si le service est compris dans la note, tu peux donner un pourboire de 5 à 10% du prix final, mais tu devras le donner directement au serveur au moment de l’addition (que l’on demande en disant « Bitte zahlen » ou « Die Rechnung bitte »).

Ne laisses sur tout pas de l’argent sur la table en partant, personne ne comprendrait ce que les pièces font là.

10. L’eau gazeuse, toute une histoire

Verres d'eaux gazeuse aromatisée
Verres d'eaux gazeuse aromatisée - ©Eliano Davide/Unsplash

Alors oui, plutôt étonnant, mais en Allemagne, l’eau gazeuse est reine (après la bière bien sûr).

Cela est dû au fait, qu’à l’époque, l’eau du robinet n’était pas tellement contrôlée, et qu’il était plus prudent de boire de l’eau gazeuse en bouteille. Une habitude qui est restée, même si l’eau du robinet est aujourd’hui tout à fait potable et que les restaurants proposent des carafes d’eau.

Un photographe berlinois a dit un jour concernant les gens qui demandent de l’eau du robinet : « Au mieux, le serveur vous prendra pour un touriste, au pire pour un rustre ! ». C’est pour dire.

Donc si tu commandes de l’eau au restaurant (sans préciser plate ou gazeuse), tu peux être sûr qu’elle aura des bulles.

Chose encore plus étonnante, mais tu peux trouver des distributeurs d’eau gazeuse directement dans la rue ! C’est tellement génial !

Ces distributeurs mélangent en fait du gaz à l'eau et tu peux choisir si tu veux ton eau avec « beaucoup » ou « peu » de gaz.

Au-delà de la simple eau gazeuse, les Allemands mettent des bulles partout :

  • Dans leurs jus de fruit (et l'Apfelschorle, un jus de pomme pétillant, est une boisson très connue et appréciée des habitants),
  • Dans leurs cocktails,
  • Et même dans leurs vins…

C’est vraiment une manie chez eux !

Voilà, on t’a partagé nos 10 informations clef sur l’Allemagne. On espère que tu auras appris quelque chose et surtout que ça te sera utile pour préparer ton séjour ainsi qu’une fois sur place 😊. Et quelques « tips » t’attendent à la fin de l’article, ne les loupes pas !

N’hésite pas à partager en commentaires tes expériences et conseils pour les autres voyageurs.

Nos tips

1. Un peu comme en France, les Allemands sont superstitieux, surtout lorsqu’il s’agit de trinquer. Si tu viens à boire un verre avec eux et à trinquer, il faudra regarder ton interlocuteur dans les yeux et surtout ne pas croiser les verres avec d’autres personnes, sous peine de malheur en amour.

2. Dans les villes en Allemagne, il y a peu de fontaines à eau à disposition. Ce n’est pas très pratique car ça pousse à acheter des bouteilles d’eau, mais, on te conseille plutôt d’amener une gourde avec toi car on s’est rendu compte que le pays avait mis en place des « Refill Stations ». Cela permet de remplir gratuitement sa bouteille ou sa gourde dans les cafés, bar et restaurants partenaires (reconnaissables grâce à un autocollant sur leur vitrine1).

Cela permet d’éviter d’aller acheter une énième bouteille d’eau et donc de réduire les déchets plastique !

3. Comme dans toute capitale, il existe des pass pour visiter Berlin : les « BerlinWelcome Cards » (ou autre équivalent), mais on nous a dit que ces types de cartes n’étaient pas rentable. On ne te conseille donc pas d’en prendre, mais plutôt de te débrouiller par toi-même pour les transports et les visites (à payer à l’unité plutôt). Le seul pass intéressant à Berlin serait pour aller visiter les 5 musées de l’Île aux Musées (Museumsinsel)2 : pour 19€, tu as accès pendant 24h à toutes les expositions des musées de l’île : Pergamonmuseum, Neues Museum, Altes Museum, Bode Museum, Alte Nationalgalerie, ainsi qu’un beau panorama en haut du Pergamonmuseum.
En revanche, si on ne te conseille pas de le faire à Berlin, de nombreuses villes en Allemagne ont des pass touriste qui valent le coup et qui permettent de faire des économies en fonction des visites que tu souhaites faire. Donc renseignes toi en amont.

                                             

4. Depuis 2021, une loi est effective en Allemagne pour protéger les abeilles et autres insectes pollinisateurs (comme les bourdons ou les guêpes) afin d’éviter « l’apocalypse écologique ». Donc si tu viens à tuer ne serait-ce qu’une guêpe, tu t’exposes à une amende de plusieurs milliers d’euros…

1 Ou alors Refill Stations visibles ici.

2 Billet journée pour le Museumsinsel réservable ici ou ici.

Crédit photo : Foxtrotteurs et Unsplash
Si cet article t'a plu, que tu aimes notre travail et que tu veux nous soutenir, n'hésites pas à t'abonner à notre compte Instagram pour suivre nos aventures.

Léa et Simon

Fondateurs de Foxtrotteurs.

Nous c'est Léa et Simon, voyageurs et blogueurs dans l'âme ! Notre premier grand voyage ensemble, en Nouvelle-Zélande, fut le déclencheur de beaucoup d'autres. Et comme il n’y a pas de voyages sans partage, on a décidé de vous ouvrir les portes de notre petit monde et bien évidemment de tous nos bons conseils !

Découvrez notre histoire

Découvre nos autres articles

Et si on discutait ? 

N'hésites pas à partager tes commentaires, questions, avis et retours d'expérience juste dessous, on sera ravis de te répondre et d'échanger avec toi !