Flèche vers le haut
picto commentaires
Les 10 choses à savoir avant de voyager en Bulgarieflèche vers la gauche

#Bulgarie

Les 10 choses à savoir avant de voyager en Bulgarie

La Bulgarie est un pays relativement méconnu alors qu’il possède de belles richesses à découvrir. Pour ne pas avoir de surprises une fois sur place, il est préférable de se renseigner en amont sur la géographie et les usages et coutumes du pays.

Posté le
2/9/2022

On t’a compilé ici quelques informations incontournables et utile (on l’espère) sur la Bulgarie pour que tout se passe pour le mieux une fois sur place. On parle de pratiques, de conduite, de tempérament, de spécialités, etc.
Qui sait, tu apprendras peut-être quelque chose.

Coup de pousse dans tes recherches

Pour simplifier ton voyage, on te partage nos bons plans

1. La Bulgarie est un pays membre de l’Union Européenne

Drapeaux de l'Europe
Drapeaux de l'Europe - ©Alexandre Lallemand/Unsplash

Certains ne les avent peut-être pas ou ne se sont jamais posé la question, mais la Bulgarie fait bel et bien partie de l’Union Européenne.

Depuis 2007, il est donc très facile en tant que français (ou tout autre ressortissant de l’UE) d’aller visiter ce pays, car il nous suffit de notre carte d’identité pour y entrer. Eh oui, pas la peine de s’encombrer avec un passeport ou un visa.

2. Les Bulgares utilisent un alphabet cyrillique

panneau en cyrillique/bulgare
Panneau bulgare écrit en cyrillique - ©Foxtrotteurs

Loin de notre alphabet latin, en Bulgarie, c’est l’alphabet cyrillique qui est utilisé, comme dans la majorité des pays slaves d’Europe de l’Est.

L’alphabet cyrillique a d’ailleurs été créé dans l’Empire Bulgare (soit l’actuelle Bulgarie et Macédoine du Nord) et prend ses origines dans l’alphabet grec.

Fait intéressant, c’est le 3e alphabet officiel en Europe, après l’alphabet latin et grec.

Bon, ça n’en reste pas moins un alphabet illisible pour tous ceux qui ne l’ont pas étudié et ça peut vite compliquer la lecture et la compréhension des panneaux, écriteaux, signes, etc. dans le pays. L’application Google Traduction est super pratique dans ce cas, car tu peux prendre des photos et ça traduit directement par-dessus.

3. Les Bulgares parlent relativement bien anglais

Rue à Sofia
Rue dans Sofia en Bulgarie - ©Yoav Aziz/Unsplash

Oui, ça peut surprendre. En arrivant dans ce pays, on s’est dit qu’on allait passer notre temps à galérer à communiquer et à ne rien comprendre, mais finalement pas du tout ! On en a été agréablement surpris.

Et tant mieux car c’est en Bulgarie qu’on a dû aller chez un garagiste pour faire vérifier notre van qui faisait un bruit anormal pendant notre tour d’Europe.

On est allé chez des concessionnaires Renault et pas dans des petits garages certes et oui, tous les employés ne parlaient pas anglais, mais bon, on s’en est quand même sortis.

Et on avait également peur de se confronter à des gens pas tellement arrangeants et sympa, et finalement, là aussi, on a été agréablement surpris. Les Bulgares sont  plutôt chaleureux (mais comme partout, il y a de tout).

À lire aussi :

4. La Bulgarie, un pays contrasté

Sofia
Restes de la Rotonde Saint-Georges dans Sofia - ©Foxtrotteurs

La Bulgarie possède de nombreux contrastes : entre Orient et Occident, tradition, modernité et luxe, riches et pauvres. C’est un fait. Et c’est notamment pour ces raisons que de nombreux expatriés occidentaux choisissent de s’installer dans ce pays.

On le voit d’ailleurs très bien avec la valeur de la monnaie bulgare. Appelé lev (« leva »ou « levove » au pluriel) et qui s’écrit aussi BGN. Son taux de change est de : 1€ = 1,95 BGN.

La Bulgarie est un pays où la vie est peu chère et où avec notre pouvoir d’achat de Français, il est possible de faire beaucoup de choses quand on vient visiter (ou y vivre comme certains).

Et il est aussi intéressant de savoir que la carte bancaire est globalement acceptée partout (magasins, stations-services, hôtels, etc.), sauf dans les endroits reculés et petits commerces de rue.

5. Les voitures partagent la route avec les calèches.

Calèche en Bulgarie
Calèche en Bulgarie - ©Randy Fath/Unsplash

Non ce n’est pas une blague. Il y a en effet des calèches tirées par des chevaux en Bulgarie. Quand on vous dit que c’est un pays contrasté, là en est une parfaite illustration !

Bien que la voiture soit un moyen de locomotion répandu, la Bulgarie reste un pays relativement pauvre comme on te le disait, et tout le monde, surtout dans les petites villes, n’a pas les moyens de se payer une voiture.

Les calèches et charrettes partagent donc la route avec les voitures, parfois ordinaires, mais égalementa vec des pick-ups flambants neufs et des voitures de luxe.

On a vite compris qu’en dehors de la capitale, le bus est un moyen de transport très utilisé, tout comme le stop (beaucoup de Bulgares font du stop le long des routes) et la calèche.

Voir une telle scène est très surprenant et ça nous fait vraiment nous rendre compte de la différence économique qu’il peut y avoir avec la France ou tout simplement avec l’occident.

6. Il faut payer une taxe pour circuler sur les routes bulgares

Routes
Routes bulgares - ©Viktor Kiryanov/Unsplash

On reste sur les routes en parlant de taxe routière. Ce n’est pas forcément un concept qui nous est familier. En France on paye certes les autoroutes lorsqu’on les emprunte et si on les emprunte, mais le reste des routes (nationales, départementales, communales, etc.) sont gratuites !

En Bulgarie ça se passe différemment. Que tu conduises sur une route nationale ou sur une autoroute, il en est de même : il te faudra payer une taxe !

Cette taxe prend la forme d’une vignette électronique (e-vignette) que tu peux acheter :

  • Aux postes-frontières
  • Dans des stations-services
  • Sur internet, via le site officiel : https://web.bgtoll.bg/
    Faites bien attention de passer par le site officiel car il existe de multiples sites tiers voir frauduleux qui demandent plus d’argent pour faire la démarche.

Le prix de la vignette diffère en fonction du temps passé dans le pays.

Il est possible d’acheter une e-vignette valide :

  • 1 week-end (soit 3 jours : du vendredi 00h00, jusqu’au dimanche 23h59) pour 10 BGN (soit 5€)
  • 1 semaine, pour 15 BGN (soit 7,5€)
  • 1 mois, pour 30 BGN (soit 15€)
  • 1 trimestre (3 mois), pour 54 GBN (soit 27,5€)
  • 1 année, pour 97 BGN (soir 50€)

Ne pas s’acquitter de la taxe routière et donc de l‘achat de l’e-vignette peut entrainer une amende de 100 BGN, soit 50€.

Et en parlant de règlementation, saches que tu dois avoir les feux de croisement allumés 24h/24h quand tu conduits en Bulgarie, même en plein jour donc (oui on n’a pas bien compris l’utilité mais bon...).

7. Ici, on sépare les prières et les cierges pour les vivants et les morts

Cierges devant les églises en Bulgarie
Cierges devant les églises en Bulgarie - ©Foxtrotteurs

Bon le sujet peut paraître bizarre, mais séparer les cierges pour les vivants et les morts c’est vraiment quelque chose qu’on n’avait jamais vu avant.

Certes, on n’est pas des personnes croyantes et nos connaissances s’arrêtent aux cours de catéchismes qu’on a pu avoir à l’école (enfin Simon, car moi je n’en ai pas eu…), mais les églises sont des lieux de passage incontournables pour nous lors de nos voyages. On aime beaucoup entrer dans ces dernière car on trouve que ça en dit long sur un pays et sa culture. Il nous arrive même, de temps en temps, d’allumer un cierge, avec une petite pensée pour nos proches qui ne sont plus à nos côtés, que ce soit en France ou à l’étranger. Mais en Bulgarie, pour la première fois, on a vu que ce rituel de prières et de cierge était légèrement différent.

Ce qu’il faut savoir avant tout, c’est qu’en Bulgarie, et les pays slaves en général, la religion majoritaire est l’Orthodoxie. Et chez ces peuples, de ce que j’ai compris, le monde des vivants coexiste avec le monde des morts. Le culte des morts par les vivants permet un maintien de l’équilibre entre les deux mondes et donc une stabilité qui, finalement, garantit l’ordre dans l’univers.

Les rituels utilisés par les vivants sont donc un régulateur de cette relation entre les deux mondes. Chaque acte vise donc à satisfaire les besoins des défunts et à protéger ainsi les vivants des menaces de l’au-delà.

Une belle relation, qui s’illustre notamment, dans les églises orthodoxes, par la séparation des prières et des cierges pour les deux mondes.

Ainsi, si toi aussi lors de ton voyage, tu veux allumer un cierge, fais attention de ne pas te tromper et regardes bien les inscriptions :

  • « Vii » (vivant) pour les prières à destination des vivants.
  • « Adormiti » (endormi) ou « Morti » (mort) pour les cierges à destination des personnes décédées.

Cette pratique nous fait d’ailleurs penser à l’hindouisme. En effet, lors de notre voyage à Bali, on a appris qu’ils vénéraient autant les Dieux que les Démons pour maintenir une certaine stabilité là-aussi. En agissant ainsi, les hindouistes s’assurent que les démons ne soient pas jaloux des dieux et ne viennent donc pas se venger en leur portant malheur. On trouve que c’est une belle manière de penser.  

Si l’on en revient à la Bulgarie, concernant les personnes décédées, ne sois pas surpris de voir des affiches des avis de décédés exposés en ville, souvent à côté de la Mairie ou au centre du village, sur les arrêts de bus, ou autre, un peu à la manière de personne disparues chez nous… Oui c’est assez inattendu si tu ne le sais pas.

À lire aussi :

8. Des paysages variés

Paysages en Bulgarie
De haut en bas et de gauche à droite : Bouzloudja / Cathédrale Saint-Alexandre-Nevski / Devetashka Caves / Monastère Bachkovski / Melnik Pyramids - ©Foxtrotteurs

La Bulgarie est un pays loin de chez nous et on ne connaît pas grand-chose à son sujet… On ne va pas se mentir, au début de notre voyage, on ne savait pas du tout à quoi s’attendre en allant là-bas… Mais la Bulgarie renferme une grande variété de paysages et même de nombreux lieux inscrits au patrimoine de l’UNESCO ! On n’a donc pas été déçus en découvrant forêts, montagnes, formations rocheuses, mais également grottes, monastères, plages, vestiges du communisme et bien sûr des villes. Il y a définitivement de quoi faire et de quoi voir ici ! C’est un pays au patrimoine naturel, culturel et architectural riche.

En même temps, la Bulgarie est littéralement au carrefour de l’Europe occidentale, du Moyen-Orient et de la Méditerranée. En faisant mes recherches pour écrire cet article, j’ai lu quelque part que « la Bulgarie a l’Orient pour origine et l’Occident pour projet ». C’est une phrase que je te partage parce que je l’ai beaucoup aimée et qu’elle est très juste.

9. Le pays de la rose

Loukoums de Bulgarie
Loukoums dont celui en premier plan à la rose - ©Foxtrotteurs

Peut-être que comme nous, tu étais passé à côté de cette information, mais la Bulgarie est bel et bien le pays de la rose. Et tu t'en rends vite compte une fois dans le pays avec les multiples boutiques de souvenirs qui mettent bien cette fleur en avant !

Les roses bulgares sont, à ce qu’il paraît, « sans égales et célèbres dans le monde entier ». Elles se cultivent dans la « Vallée de la Rose », entre les chaînes montagneuses des Balkans (dans le Nord) et de Srednogorié (dans le centre du pays).

Ces roses sont principalement destinées à la production d’essence de rose, faisant ainsi de la Bulgarie le premier exportateur d’essence de rose au monde.

Cette essence de rose est utilisée, notamment par de grandes marques de luxe, dans divers produits, comme le parfum, le savon, les crèmes, les huiles, et même l’eau de rose. Mais elle peut aussi être utilisée pour aromatiser des plats et des desserts.

L’essence de rose possède des vertus régénératrices et une odeur douce et délicate. Ça peut faire un parfait souvenir à ramener de ce voyage ! Il ne faut pas se priver.

10. Non pour dire oui et oui pour dire non…

Oui et non
Yes and No - ©Florian Schmetz/Unsplash

Un fait assez perturbant lors d’une discussion avec un Bulgare, c’est qu’il va faire « non » de la tête pour dire « oui », et « oui » de la tête pour dire « non »… C’est complètement à l’inverse de ce dont on a l’habitude, ce qui rend la compréhension parfois compliquée et il n’est pas rare que l’on fasse répéter pour être certain d’avoir bien compris…

C’est aussi quelque chose que l’on a remarqué en Albanie.

Ils sont bizarres ces pays dit donc 😂

Bon on est mal placés pour dire ça parce que la France aussi possède son lot de bizarreries !

Voilà, on t’a partagé nos 10 informations clefs à savoir sur la Bulgarie. Comme tu as surement pu le constater, c’est une belle destination pour découvrir une nouvelle culture et être surpris par les paysages !

On espère que ce top 10 te sera utile pendant ton séjour et que tu auras appris quelque chose 😊.

N’hésites pas à partager en commentaires tes expériences et conseils pour les autres voyageurs.

Si cet article t'a aidé,
tu peux nous soutenir en faisant un don

Nos tips

Il y a 1h de décalage entre la France et la Bulgarie. Quand il est 12h en France, il est 13h en Bulgarie, en été comme en hiver (car la Bulgarie change également d’heure en fonction des saisons). Un petit décalage qu’il faut prendre en compte ne serait-ce que par rapport à ton heure d’atterrissage, si tu as prévu des activités sur place, ou si tu veux appeler ta famille.

En France on est en UTC+1 en hiver et UTC+2 en été, tandis qu’en Bulgarie, ils sont en UTC+2 en hiver et UTC+3 en été.

Crédit photo : Foxtrotteurs et Unsplash

Léa et Simon

Fondateurs de Foxtotteurs

Nous c'est Léa et Simon, voyageurs et blogueurs dans l'âme ! Notre premier grand voyage ensemble, en Nouvelle-Zélande, fut le déclencheur de beaucoup d'autres. Et comme il n’y a pas de voyages sans partage, on a décidé de vous ouvrir les portes de notre petit monde et bien évidemment de tous nos bons conseils !

Découvrez notre histoire

Et si on discutait ?

*champ obligatoire
Merci pour ton commentaire, il a bien été pris en compte !
Logo Fox Captures
Oups ! On est désolés, il y a eu une erreur... On t'invite à rééssayer.
Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.

Découvre nos autres articles

En cliquant sur “Accepter tous les cookies”, tu acceptes que des cookies soient stockés sur ton appareil afin d'améliorer la navigation sur le site, d'analyser l'utilisation du site et de contribuer à nos efforts de marketing. Consultes notre politique de confidentialité pour plus d'informations.
Mettre à jour tes paramètres de confidentialité.