Flèche vers le haut
picto commentaires
Les 10 choses à savoir avant de voyager en Estonieflèche vers la gauche

#Estonie

Les 10 choses à savoir avant de voyager en Estonie

Faisant partie de l’Union Européenne, de l’espace Schengen et de la zone euro, l’Estonie est un petit pays bien à l’Est de l’Europe que l’on oublie souvent (avec ses voisins Baltes). Alors pour en savoir plus sur ce pays et en profiter au maximum lors de ton séjour là-bas, on te partage quelques us et coutumes.

June 9, 2024

Pays Balte le plus au Nord de la triade, l’Estonie est un joli pays à visiter. On ne connait cependant que très peu de choses sur le pays, sa culture, ses coutumes, etc. et ça peut nous freiner à venir le visiter, ce qui est fort dommage.
C’est pourquoi on t’a compilé ici quelques informations intéressantes, parfois surprenantes, mais surtout utiles (on l’espère) sur l’Estonie. On parle d’histoire, de comportements, de mentalités, de spécialités, etc. Qui sait, tu apprendras peut-être quelque chose et ça te donnera peut-être envie de visiter l’Estonie.

1. L’Estonie, un pays membre de l’Union Européenne

Vue sur Tallin, Estonie
Vue sur Tallin, Estonie - ©Foxtrotteurs

L’Estonie, comme ses confrères Baltes, fait partie de l’Europe, et même de l’Union Européenne depuis 2004.

En tant que français (et de manière plus générale, en tant que membre de l’Union Européenne) tu n’as donc pas besoin de passeport pour entrer dans le pays, ta carte d’identité suffit.

De plus, vu que le pays fait partie de l’espace Schengen, tu n’as pas non plus besoin de t’encombrer d’un visa, puisque cet espace te donne le droit de séjourner dans le pays, sans visa, jusqu’à 90 jours par semestre.

Et pour terminer, l’Estonie fait partie de la zone Euro et utilisent donc l’euro comme monnaie. Pas de change à prévoir lors de ta visite. Plutôt pratique !

2. L’Estonien comme langue nationale

Drapeau de l'Estonie
Drapeau de l'Estonie - ©Matheus Frade/Unsplash

L’estonien est la langue nationale. Elle s’écrit en alphabet latin, mais ce dernier est un peu modifié et ne comporte pas 23 lettres comme chez nous, mais 27. Certaines lettres, comme le C, le Q, le W, le X et le Y sont exclues de l’alphabet et d’autres lettres, avec des accents et tildes, viennent s’ajouter : š,ž, õ, ä, ö, ü.

De plus, il faut savoir qu’avec la proximité de la Russie et le passé du pays, qui a subit différentes vagues d’immigration (on t’explique ça dans le point suivant), l’Estonieabrite plus de 20% de russophones parmi sa population. Donc la communauté russophone est importante dans le pays.

L’anglais reste tout de même bien pratiqué, surtout chez les jeunes générations, donc tu ne devrais pas avoir trop de soucis pour te faire comprendre sur place ! 😉

3. Un pays très patriotique

Fête et folklore local, Estonie
Fête et folklore local, Estonie - ©Matheus Frade/Unsplash

L’Estonie a subi plusieurs périodes d’influence et d’occupation par : les Danois, les Suédois et les Russes, mais aussi par les bolchéviques (Russie) pendant la 1èreGuerre Mondiale, et les nazis (Allemagne) et les soviétiques (URSS) pendant la 2nde Guerre Mondiale.

Ce n’est qu’en 1991 que le pays retrouve enfin son indépendance, grâce à ce qu’on appelle la Révolution chantante. Une révolution qui a réuni 2 millions d’Estoniens, de Lettons et de Lituaniens en une chaine humaine de 687km, reliant les 3 capitales Baltes (Vilnius, Riga et Tallinn) comme « exigence symbolique de l’indépendance ».

Aujourd’hui, l’Estonie jouit toujours de son indépendance mais ces périodes ont évidemment affecté le pays et ses habitants, qui ont vu des vagues de Russes débarquer dans le pays lors des périodes d’occupation.

La culture du pays a été un point d’accroche pour les Estoniens afin de faire face à ces périodes compliquées. C’est d’ailleurs pour ça qu’aujourd’hui que la culture et le folklore estoniens sont autant présents dans le pays. Il y a pas mal  d’événements qui mettent en avant les traditions et ce folklore :

  • Le Festival pan-estoniens de chant.
    Cette fête a lieu tous les 5 ans, à Tartu, et rassemble chanteurs, musiciens et costumes traditionnels. C’est cette fête qui a inspiré la révolution chantante en 1989.
  • Ou encore la fête du solstice d’été.
    Un mélange de fêtes païennes, agricoles et religieuses qui a lieu durant la nuit la plus courte de l’année. C’est une véritable tradition pleine de féérie, où les habitants fêtent leur connexion sacrée à la nature et au soleil.
À lire aussi :

4. Les Estoniens n’ont pas Amazon

Logo Amazon barré

Comme ses voisins baltes, les Estoniens n’ont pas accès à Amazon et en conséquent, n’utilisent pas ce site.

En vrai je ne suis pas pour acheter des produits sur Amazon (même si je reconnais que c’est pratique et rapide), donc je trouve ça très bien, mais en faisant des recherches j’ai cru comprendre que les lettons pouvaient quand même contourner cela et se faire livrer des produits Amazon d’une autre manière. Enfin bref, je ne sais pas s’ils sont beaucoup à utiliser ce genre de service mais je trouve cette information surprenante en positive en tout cas !

5. Une culinaire aux influences nordiques

Cuisine aux influences nordiques
Cuisine aux influences nordiques - ©Toa Heftiba/Unsplash

La cuisine Estonienne possède une base commune balte, très simple, à base de pomme de terre, de choux, de carrottes et de poisson (comme le hareng et le saumon).

Elle tire cependant quelques influences nordiques avec son pain de seigle noir appelé « rukkileib », ses divers poissons en saumure et ses buffets froids, inspirés des Suédois.

Parmi les spécialités du pays, le « karask » une douceur à base de farine d’orge accompagnée de miel et de beurre, le ragout de hareng, ou encore le « sült » (un genre de « fromage » de tête de veau, généralement dégusté à Noël). Ils font également pas mal de soupes.

Concernant l'eau du robinet (qui n’est pas une spécialité certes, mais comme on parle de nourriture), elle est potable, mais il reste préférable de ne pas la consommer et d’acheter des bouteilles d’eau.

Et petit fait qui nous a surpris : les pâtes à tartes (feuilletées, brisées, sablées) sont vendues en tranches carrées et congelées (et non fraiches)…

6. Les Estoniens sont introvertis

Portes de Tallin
Portes de Tallin - ©Foxtrotteurs

Ne sois pas surpris lors de ton séjour, mais les Estoniens peuvent être froid et peu avenants au premier abord. Ce n'est pas qu'ils t'en veulent, c’est juste qu’ils sont assez introvertis. Si tu apprends à les connaître(autour d’un petit verre, ça aide) tu verras qu’ils s’ouvrent plus.

7. Les bouteilles sont consignées

Reverse Vending Machines pour les emballages consignés
Reverse Vending Machines pour les emballages consignés - ©TOMRA

Depuis 2005, l’Estonie possède un système de consigne des bouteilles en plastique, des bouteilles en verre et des cannettes en métal. Peu importe l’emballage, la consigne l’élève à 0,10€. Ainsi, lorsque tu achètes un de ces emballage, tu paies 0,10€ deplus, mais tu peux les récupérer en ramenant ces emballages dans les bornes destinées à cet effet. Ces bornes s’appellent des Taaraautomaat, ou Reverse Vending Machines (RVM) et tu les trouveras un peu partout, le plus souvent dans les supermarchés. Une fois tes emballages retournés, tu peux récupérer la consigne, le plus souvent sous forme de bon d’achat à dépenser dans le magasin, ou en espèce.

À lire aussi :

8. L’Estonie par la route

Routes en Estonie
Route en Estonie - ©Foxtrotteurs

L’Estonie est l’un des 3 pays d’Europe (avec la Lettonie et Malte) qui ne possède pas d’autoroutes ! Ainsi, les routes sont gratuites pour tous. Il n’y a pas de péages ni de vignettes à acheter. Un poids en moins !

 

Bien entendu, sur la route, fais attention aux radars, mais saches que si tu te fais arrêter pour la première fois dans le pays (pour une infraction de moins de 40km/h), au lieu de payer une amende, on te proposera une alternative : celle d’attendre 45 à 60 minutes. A toi de décider l’option que tu préfères. Une mesure plutôt surprenante, mais qui vise à sensibiliser (car apparemment, les amendes n’ont pas d’effets).

De plus, si tu conduits en hiver, saches que les pneus neige sont obligatoires dans le pays du 1er décembre au 1er mars.

Et si tu ne souhaites pas conduire durant ton voyage en Estonie mais quand même te déplacer de ville en ville, c’est tout à fait possible.
Même si le pays est en train de développer son réseau de transports, dont le réseau ferroviaire, ce dernier est encore peu répandu. On te conseille donc de privilégier le bus. Ce sera beaucoup plus simple et rapide !

9. De la nature en veux-tu en voilà

Forêt en Estonie
Coin de nature en Estonie - ©Ilja Tulit/Unsplash

Avec ses plus de 45 000km2, l’Estonie est un petit pays. A titre de comparaison, l’Estonie est à peine plus grande que la Suisse, qui fait 41 280km2 et c’est le plus petit des pays Baltes (avec la Lituanie qui fait 65 300km2 et la Lettonie qui fait 64 580km2).

C’est pourtant le pays qui possède le plus de forêts des trois, en occupant 54% de sa superficie nationale (source : Parlement européen, 2019), soit près de 2,5M d’hectares de forêts.

De plus, l’Estonie renferme un type de paysage vieux de plus de 10 000 ans : les tourbières. Ces dernières, qui sont des zone végétalisées et saturées en eau, recouvrent tout de même 20% du territoire.

Viennent s’ajouter à ces zones naturelles, près de 1500 îles estoniennes en Mer Baltique, qui représentent 5% du territoire. Et même 7 000 rivières, cours d’eau et marais, qui recouvrent un autre 20% du territoire estonien.

On est donc sur un bon territoire naturel, avec 5 parcs nationaux et une mise à disposition de zones de campement gratuits par le Gouvernement (avec abris, tables, barbecue et même le bois gratuit pour faire du feu), rendant l’Estonie l’une des destinations les plus verte et durable au monde. Rien que ça ! 🌱

Le seul « point négatif » là-dedans, si on doit en trouver un, c’est que l’Estonie est un pays très plat, la montagne la plus haute culminant à 318m d’altitude… Si tu es à la recherche de relief, tu peux passer ta route !

10. L’Estonie, la prochaine Silicon Valley Européenne

Robot livreur dans les rues de Tallin
Robot livreur dans les rues de Tallin - ©Foxtrotteurs

Déjà, il faut savoir que l’Estonie figure parmi l’un des pays les plus avancés au monde en termes de numérique :

  • Depuis 2015, plus de 95% des Estoniens possèdent une carte d’identité numérique, qui leur donne la possibilité de signer numériquement des documents.
  • La plupart des services publics ont été digitalisés (acte de naissances, allocations, impôts, vote, etc.) et se partagent les informations entre eux pour fluidifier les démarches.
  • Pionniers de la cyber sécurité.

Plutôt impressionnant tout ça, mais ce n’est pas fini !

L’Estonie possède le record du monde de nombre de start-ups par habitants : plus de 1500 pour 1,3M d’habitants (en comparaison, en Angleterre il y a 46 000 start-ups pour presque 67M d’habitants, et aux États-Unis, il y a près de 75 000 start-ups pour 333M d’habitants). Le pays attire les créateurs et développeurs et est un véritable vivier à idées.

Et ça se ressent quand on visite le pays ! 2 exemples parmi tant d'autres :

  • Le wifi est accessible partout (même en forêts)
  • En ville, des robots livreurs vivent leur vie et côtoient les passants, pour aller livrer en toute autonomie des achats en lignes, des courses ou des repas. Je ne t’explique même pas notre tête quand on est passés à côté d’un de ces robots. On ne comprenait pas, et ça d’ailleurs a beaucoup fait rire une dame qui passait à côté de nous à ce moment-là.

Voilà, on t’a partagé nos 10 informations clef sur l’Estonie. On espère que tu auras appris quelque chose et surtout que ça te sera utile pour préparer ton séjour ainsi qu’une fois sur place 😊. Et quelques « tips » t’attendent à la fin de l’article, ne les loupes pas !

N’hésite pas à partager en commentaires tes expériences et conseils pour les autres voyageurs.

Si cet article t'a aidé, tu peux nous soutenir
en faisant un don

Nos tips

1. En Estonie, la météo chute très bas en hiver, et l’hiver dure longtemps. Donc si tu ne vas pas en Estonie pour la neige, on te conseille plutôt d’y aller entre mai et septembre. Avant, la fonte des neiges rend les sentiers impraticables et après, le froid et la neige reviennent.

 

2. Il y a un décalage horaire d’1h entre la France et l’Estonie. Ainsi, en hiver, quand il est 12h en France, il est 13h en Estonie. Un petit décalage qu’il faut prendre en compte ne serait-ce que par rapport à ton heure d’atterrissage, si tu as prévu des activités sur place, ou si tu veux appeler ta famille.

En France on est en UTC+1 en hiver et UTC+2 en été, tandis qu’en Estonie ils sont en UTC+2 en hiver et UTC+3 en été.

Crédit photo : Foxtrotteurs et Unsplash

Léa et Simon

Fondateurs de Foxtrotteurs.

Nous c'est Léa et Simon, voyageurs et blogueurs dans l'âme ! Notre premier grand voyage ensemble, en Nouvelle-Zélande, fut le déclencheur de beaucoup d'autres. Et comme il n’y a pas de voyages sans partage, on a décidé de vous ouvrir les portes de notre petit monde et bien évidemment de tous nos bons conseils !

Découvrez notre histoire

Découvre nos autres articles

Et si on discutait ? 

N'hésites pas à partager tes commentaires, questions, avis et retours d'expérience juste dessous, on sera ravis de te répondre et d'échanger avec toi !