Flèche vers le haut
picto commentaires
Tout ce qu’il faut savoir pour obtenir son permis de conduire internationalflèche vers la gauche

#Administratif

Tout ce qu’il faut savoir pour obtenir son permis de conduire international

Le permis de conduire international est seulement l’extension de ton permis de conduire français à l’international qui te permet de conduire à l’étranger.

Posté le
8/9/2022

Même si c’est un document qui peut paraître anodin, le permis de conduire international te sera demandé si jamais tu veux louer un véhicule pendant un voyage ou alors si tu te fais arrêter par la police pendant que tu conduits à l’étranger (essentiellement hors de l’Union Européenne).

On va te détailler et t’expliquer ici les démarches à suivre pour demander ce document, et l’obtenir en temps et en heure.

Coup de pousse dans tes recherches

Pour simplifier ton voyage, on te partage nos bons plans

1. La demande dans son ensemble

Pour pouvoir demander et donc obtenir ton permis de conduire international, il faut déjà que tu aies ton permis de conduire national (ici, français). Et comme tu t’en doutes, ce n’est pas ici que l’on va t’aider à l’obtenir… Désolé.

Parlons plutôt du permis international. La demande en elle-même n’est pas très longue, mais attention car son traitement lui, est IN-TER-MI-NABLE ! Oui vraiment ! Sur deux demandes de permis international réalisées, on en a reçu seulement un, et l’autre…. on l’attend toujours…

Il faut donc impérativement s’y prendre à l’avance si vous voulez avoir la chance de partir en vacances avec !

Concernant la démarche, il faut tout d’abord faire une pré-demande en ligne sur le site de l’ANTS (en ayant préalablement créé un compte à ton nom).

Site de l'ANTS
Site de l'ANTS - ©ANTS
À lire aussi :

Les pièces justificatives suivantes te seront demandées :

  • Un justificatif d'identité (carte d’identité, passeport, …)
  • Un justificatif de domicile
  • Ton permis de conduire valide.

Une fois la pré-demande en ligne terminée, tu devrais recevoir un mail avec ton « Attestation de dépôt de demande de permis de conduire international ». Un document à imprimer et à envoyer par courrier postal (oui oui… ils ne sont apparemment pas passés au numérique…) à l’ANTS dans les deux mois après réception (sous peine de rejet de ta demande).

L’adresse postale est indiquée directement dans le mail, mais dans le doute, on te la remet aussi ici :

CERT PCI
TSA 33524
44035 Nantes Cedex 1

Alors oui, ne sois pas surpris par l’adresse. Nous aussi on a buggé longtemps dessus parce que ce n’est pas du tout habituel, mais c’est bien la bonne.

Dans ce courrier, n’oublies pas de joindre : 

  • L’attestation de dépôt de demande en ligne
  • Une photo d'identité imprimée et conforme
  • Une enveloppe pré-affranchie : tarif d’une lettre suivie de 50 g au format « prêt à poster », libellée avec ton nom, prénom et adresse postale (en fonction d’où tu veux recevoir ton permis international).

Ensuite, tu n’as plus qu’à attendre que l’ANTS traite ta demande et t’envoie ton permis international. Hop ! Simple et rapide comme une lettre à la poste.

Oui, enfin, ça a l’air facile comme ça, mais bon on te met tout de même en garde, parce que l’ANTS est débordée (comme tous les Services Public en France…) et il est vraiment compliqué, voire impossible de les joindre.

Depuis novembre 2020, il me semble qu’ils ont mis à jour leur service et qu’un numéro de téléphone est maintenant disponible pour les contacter (mais je n’ai pas essayé). Je sais seulement qu’avant c’était IMPOSSIBLE. Ni par téléphone, ni par mail. Seulement par voie postale (ce qui est assez désespérant).

Donc, on te conseille vivement de t’y prendre minimum trois mois à l’avance et de faire bien attention de ne pas te tromper dans les données que tu leurs transmets et envoies. La moindre petite erreur pourrait ralentir, voire annuler le traitement de ton dossier…

À lire aussi :

2. Et si jamais tu as fait une erreur ?

En un mot : c’est la GALERE.

Pour la petite histoire et le retour d’expérience, j’avais personnellement envoyé ma demande par courrier le 1er juillet 2018. Le jour-même je me suis rendue compte que j’avais fait une erreur dans mon dossier... Oupsy… Une simple faute de frappe dans mon numéro de rue. Une toute petite erreur, mais qui m’a bien fait stresser.

Une fois que je m’en suis aperçue, j’ai tout de suite tenté de joindre l’ANTS par tous les moyens possibles pendant 2 semaines complètes, tous les jours. En vain !

Au final j’ai appris que le seul moyen pour les contacter (à l’époque) était de leur envoyer un courrier par la poste… La belle galère (ou comment perdre 2 semaines pour réparer une erreur qui peut se régler en moins de 5 minutes).

Enfin bref ! J’ai été contrainte à leur envoyer un courrier recommandé avec accusé-réception (pour être certaine qu’ils l’aient bien reçu). Dans ce courrier, je leur ai de nouveau envoyé tous les éléments initiaux de mon dossier avec, en plus, une lettre manuscrite expliquant mon erreur et leur demandant de prendre ma demande de changement en compte lorsqu’ils traiteraient mon dossier.

Je n’ai jamais eu de nouvelles de leur part… Je pensais d’ailleurs ne jamais recevoir mon permis international… Je me suis dit que c’était foutu… Et pourtant ! Je l’ai bien reçu dans ma boîte aux lettres le 20 août 2018. Donc plus d’un mois et demi après ma demande.

 

Alors, mon histoire se termine bien, mais comme je te l’ai dit plus haut, Simon n’a pas été aussi chanceux… Il a envoyé sa demande presque 1 mois avant moi, sans erreurs et pourtant ne l’a jamais reçu (même à ce jour)…

courrier
Courrier - ©Kate Macate/Unsplash

Nous pourrons dire que la morale dans tout ça c’est que si jamais tu as le moindre doute, le mieux est d’envoyer un courrier recommandé avec AR.

Je pense sincèrement que c’est ce qui m’a sauvé et qui a fait que finalement ma demande a été traitée plus vite que la normale.

Et évidemment, quand tu pars, penses bien à prendre ton permis de conduire français ET international, pour ne pas avoir de soucis !

Si cet article t'a aidé,
tu peux nous soutenir en faisant un don

Nos tips

Si jamais tu n’as pas le temps de faire ta demande de permis de conduire international en France ou que tu ne le reçois pas avant ton départ à l’étranger, il existe une solution !
Pour pouvoir tout de même conduire de manière légale, il suffit de faire traduire ton permis de conduire français par un ou une avocate exerçant dans le pays. Ce processus, contrairement à l’ANTS, n’est pas long (en 1h ça peut être fait), mais il a un petit coût : on a payé 50 NZD (dollar néo-zélandais), ce qui équivaut à 28€.

La question légitime ici est donc : pourquoi on s’embête à faire nos démarches en France ?

Tout simplement parce que, même si c’est plus long, c’est gratuit (seulement le coût d’un envoi par la poste), et que l’ANTS nous délivre un permis « international », c’est à dire valable dans le monde entier, alors que sur place, ce permis traduit est payant et valable seulement dans le pays de délivrance.

Crédit photo : Foxtrotteurs et Unsplash

Léa et Simon

Fondateurs de Foxtotteurs

Nous c'est Léa et Simon, voyageurs et blogueurs dans l'âme ! Notre premier grand voyage ensemble, en Nouvelle-Zélande, fut le déclencheur de beaucoup d'autres. Et comme il n’y a pas de voyages sans partage, on a décidé de vous ouvrir les portes de notre petit monde et bien évidemment de tous nos bons conseils !

Découvrez notre histoire

Et si on discutait ?

*champ obligatoire
Merci pour ton commentaire, il a bien été pris en compte !
Logo Fox Captures
Oups ! On est désolés, il y a eu une erreur... On t'invite à rééssayer.
Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.

Découvre nos autres articles

En cliquant sur “Accepter tous les cookies”, tu acceptes que des cookies soient stockés sur ton appareil afin d'améliorer la navigation sur le site, d'analyser l'utilisation du site et de contribuer à nos efforts de marketing. Consultes notre politique de confidentialité pour plus d'informations.
Mettre à jour tes paramètres de confidentialité.