Flèche vers le haut
picto commentaires
Les 10 choses à savoir avant de voyager en Finlandeflèche vers la gauche

#Finlande

Les 10 choses à savoir avant de voyager en Finlande

La Finlande est un pays qui attire beaucoup de voyageurs autant en été qu’en hiver. Ses paysages et ses aurores boréales en font rêver plus d’un, mais la Finlande ne se résume pas seulement à ça. Voici donc quelques informations intéressantes si tu prépares ton voyage dans ce pays.

Posté le
15/9/2022

A seulement 3h de vol depuis Paris, la Finlande est un pays facilement accessible. Si on ajoute le fait qu’il fasse partie de l’Union Européenne, de l’espace Schengen et de la zone euro, alors vraiment, rien ne nous retient d’aller faire un petit tour en Finlande (mis à part le prix des billets peut-être ? Et encore, tout dépend de la saison).

On t’a donc compilé ici quelques informations incontournables et utile (on l’espère) sur ce beau pays nordique. On te parle de pratiques, de coutumes, de tempéraments, de spécialités, de culture, etc. Qui sait, tu apprendras peut-être quelque chose.

Coup de pousse dans tes recherches

Pour simplifier ton voyage, on te partage nos bons plans

1. La Finlande : le pays du Père-Noël

Rovaniemi, village du Père-Noël
Rovaniemi, village du Père-Noël - ©Foxtrotteurs

Tu as peut-être déjà entendu dire que la Finlande était la terre du Père Noël. Eh bien, c’est correct. C’est à Rovaniemi, en Laponie, pile sur la ligne du cercle polaire, qu’est installé le village du Père-Noël et de ses rennes. Ce village est ouvert toute l’année et se visite gratuitement. Et bien sûr, il est possible de voir Santa Claus par la même occasion.

Tellement mythique, il est presque impensable de venir en Finlande et surtout en Laponie (qui se trouve au Nord du pays), sans passer par le Village du Père Noël.

Cependant, on doit te prévenir que tu risques d’être un peu déçu… Loin du village magique de DisneyLand, le village du Père-Noël est plutôt morose... On y est allés en octobre, donc hors saison, ça joue peut-être, mais il n'y avait aucune décoration de Noël... Et au-delà de ça, mis à part se balader de magasin de souvenirs en magasin de souvenirs, il n’y a pas grand-chose à faire et toute activité (photo avec le Père Noël, câlin aux huskies, caresser les rennes, …) se paie, bien entendu, très chère.
Un article plus détaillé sur le sujet devrait arriver bientôt.

Rovaniemi, village du Père-Noël et ligne arctique
Rovaniemi, village du Père-Noël et ligne arctique - ©Foxtrotteurs

Alors oui, passer par le fameux Santa Claus Village reste peut-être un incontournable du pays, mais il ne faut pas en rester là, car la Finlande te réserve beaucoup d’autres surprises !

2. Un pays avec deux langues nationales

Drapeau de la Finlande et de la Suède
Drapeau de la Finlande (à gauche) et de la Suède (à droite)

En France on parle français, en Italie on parle italien, en Pologne on parle polonais, et en Finlande ? On parle finlandais ? Eh bien non ! Ça ne fonctionne pas dans ce cas…

Déjà on ne dit pas « finlandais », mais « finnois » et en plus de ça, la Finlande possède officiellement deux langues nationales : le finnois et le suédois.

Ainsi, même si dans la majorité du pays c’est le finnois qui est parlé, sur la côte Ouest et Sud de la Finlande, c’est le suédois qui domine.

Cette information peut-être un peu déconcertante de prime à bord, mais cela s’explique par le passé du pays, qui a été Suédois pendant 500 ans (jusqu’en 1809), puis Russe pendant plus de 100 ans, avant de devenir indépendant en 1917.

A l’époque, le suédois était donc la langue officielle. Ceci explique le fait que le suédois ait été gardé au côté du finnois et qu’il y a maintenant deux langues officielles dans le pays.

Pour être plus précis, aujourd’hui c’est près de 87% de la population finlandaise qui parle finnois comme langue maternelle et environ 5% qui parle le suédois (source : infoFinland.fi).

 

Et comme si parler deux langues n’était pas suffisant, 70% des Finlandais parlent couramment anglais (source : « Special Eurobarometer 386, Europeansand their languages », juin 2012). Tu n’auras donc aucun mal à te faire comprendre lors de ton séjour ici.

3. Les Finlandais ont un rythme bien à eux

Commerces fermés dans Porvoo
Commerces fermés dans Porvoo - ©Foxtrotteurs

Oui, là aussi ça peut être un peu surprenant, surtout si tu habites dans une grande ville en temps normal et que tu as l’habitude des horaires d’ouvertures des commerces en France.

Autant, en semaine, les horaires des commerces vont être globalement les même que ce à quoi on a l’habitude, autant, en week-end… tout ouvre tard et ferme tôt…

Comme on a visité Helsinki un samedi, on peut te dire que c’est assez particulier et qu’il faut le prévoir dans ton planning si tu veux arriver à visiter la ville, ainsi que quelques-uns de ses nombreux magasins de design.

Des horaires courants pour des magasins de vêtements, de meubles, de décoration, etc. en Finlande :

  • En semaine : 10h-19h
  • Le samedi : 10h (voire 11h) –  16h (parfois 18h)
  • Le dimanche (quand les magasins sont ouverts) : 12h-16h

Ces horaires s’appliquent à tout ce qui n’est pas un supermarché, un restaurant, un café ou une boulangerie, qui ont leurs propres horaires et peuvent ouvrir plus tôt et fermer plus tard en fonction de leur activité.

En effet, un supermarché aura des horaires plus larges et fera facilement du 6h30-22h, un peu comme les superettes à Paris.

Et autre bizarrerie (enfin pour nous qui n’avons pas l’habitude bien sûr, car c’est normal pour eux), les finlandais mangent tôt, très tôt :

  • 11h ou 11h30 le midi
  • 17h ou 17h30 le soir.

Ce qui fait qu’ils prennent souvent un « evening snack » vers 20h ou 21h (un peu à la manière des canadiens et des américains).

« Grâce » à ce rythme, les finlandais profitent d’une vie « active » après le repas du soir. Ils peuvent aller faire leurs courses, travailler dans le jardin ou faire plein d’autres activités avant de se poser devant la télé, lire un bon livre ou simplement aller se coucher (quand chez nous c’est généralement, diner, télé et au lit). Et c’est d’autant plus sympa ici avec les longues journées qu’ils peuvent avoir quand ils sont hors de l’hiver.

À lire aussi :

4. La Finlande : un pays nature

Repovesi National Parc en Finlande
Point de vue dans le Parc National de Repovesi - ©Foxtrotteurs

Alors plus nature que ça tu meures !

La Finlande c’est :

  • 73% de surfaces boisées
  • 40 parcs nationaux
  • Plus de 188 000 lacs, ce qui lui a d’ailleurs valu le surnom du « pays des mille lacs »
  • 27000 espèces animales, dont rennes, élans, ours brun, loup, glouton, lièvre arctique, renard, etc.
  • 4 500 espèces végétales, avec beaucoup de baies comestibles, comme les myrtilles, les airelles, les baies d’argousier, les mûre des marais, etc.
    D’ailleurs, j’ai trouvé un chiffre si impressionnant qu’il faut vraiment que je te le partage : « les bonnes années à baies, on en cueille environ 50 millions de kilos, en Finlande, soit 10 kg par habitant ». C’est fou non ?
  • 7 500 espèces fongiques (tout ce qui touche aux champignons)
  • Et j’en passe…

Enfin bref, pas besoin de te faire un dessin, la nature est bel et bien présente en Finlande ! Et c’est d’autant plus le cas que le pays est peu peuplé : il y a en moyenne, en 2021, 18 habitants au km2, comparé aux 119 habitants au km2 que l’on a en France (sources : Finland in figures 2022 et PopulationData.net)… Ça fait de la Finlande le 3e pays le moins dense d’Europe (après l’Islande et la Norvège).

Ceci explique bien le côté nature et sauvage du pays.

5. « Jokamiehen oikeudet » : le droit de tout un chacun qui s’applique en Finlande

Balade dans le parc national de Repovesi
Balade dans le parc national de Repovesi - ©Foxtrotteurs

Le droit de quoi ? Qu’est-ce-que c’est que ça encore ?

« Jokamiehen oikeudet » en finnois, ou les « droits de tout un chacun » si l’on traduit en français. Ce droit est en fait une loi qui s’applique à toute personne de passage ou vivant en Finlande.

Les finlandais partent du principe que « la nature est à la fois sauvage et libre d'accès à tous ». Cette loi permet donc à qui le souhaite de se promener librement où bon lui semble, de pêcher, de nager, de naviguer, de skier, de cueillir les produits de la nature (fruits, baies, champignons) et cela, même dans les forêts et terres privées. Bien entendu, c’est mal vu et ça ne se fait pas d’aller cueillir des baies dans le jardin (ou autour du jardin) de quelqu’un, mais stricto sensu, ce n’est pas interdit.

Alors, évidemment ,même si cette loi implique beaucoup de libertés, il est normal de jouir de ces dernières dans le respect de la nature et des autres sans en abuser !

6. Des barbecues en libre-service en pleine nature

Barbecue en pleine nature
Barbecue en pleine nature en Finlande - ©Foxtrotteurs

Dans les parcs nationaux, sur les différents sentiers balisés, il n’est pas rare de voir des coins pique-nique avec une table et des bancs, mais aussi un barbecue.

Ces barbecues ont été placés dans la nature pour que tout le monde puisse en profiter. Ils sont donc en libre accès. A toi de faire ton propre feu pour cuire saucisses, poivrons, champignons et autres mets que tu auras apporté ou cueillis en chemin.

Il faut avouer que ça fait une pause originale pendant une balade ou une randonnée. Il faut juste le savoir pour prévoir son repas en amont 😉.

7. La Laponie Finlandaise : une terre sauvage et préservée

Randonnée autour de Julma-Ölkky
Randonnée autour du lac Julma-Ölkky - ©Foxtrotteurs

Pourquoi est-ce qu’on précise « Laponie Finlandaise » ? Et pourquoi est-elle « sauvage » ?

En fait, il faut savoir que la Laponie est une région du Nord de l’Europe qui s’étend sur quatre pays :

  • Norvège
  • Suède
  • Finlande
  • Russie

D’où parfois la dissociation des Laponie, avec la :

  • Laponie Norvégienne
  • Laponie Suédoise
  • Laponie Finlandaise
  • Laponie Russe

Une grande partie de la Laponie se trouve au-dessus du cercle polaire. Ceci implique des journées de 24h en été (ce qu’on appelle « le soleil de minuit ») et des nuits de 24h en hiver (appelées « nuits polaires » ou « nuits sans fin »).

Carte du Nord de l'Europe avec la Laponie et le cercle arctique
Carte du Nord de l'Europe avec la Laponie et le cercle arctique - ©Foxtrotteurs

Ce territoire est habité par les Samis (aussi appelés Sames, ou Lapons en français), un peuple autochtone (l’un des derniers d’Europe) qui vit de l’élevage de rennes. Mais ils ne sont pas énormément à vivre là-haut (environ 100 000), et ce, majoritairement dû aux conditions extrêmes du climat.

Tu comprendras donc que la nature y soit plus sauvage qu’ailleurs.

Aussi, comme tu te doutes certainement, le fait qu’il y ait peu d’habitants et de villes implique qu’il y a également très peu de pollution lumineuse. Et ceci permet, lorsque l’hiver et les nuits sans fin approchent, une observation du ciel nocturne absolument fabuleuse. Les étoiles y sont magnifiques et les aurores boréales encore plus. Oui, parce que plus tu montes au-dessus du cercle polaire, plus tu as de chance de voir des aurores boréales. Tu sais, ce phénomène lumineux qui danse au-dessus des nuages avec une palette de couleur qui s’étend du vert au violet, en passant par le rouge et le jaune.

Aurore boréale
Aurore boréale prise à Kiruna, en Suède - ©Foxtrotteurs

Il paraît que c’est en Laponie Finlandaise que les chances de voir des aurores boréales sont les plus grandes. Elles surviennent à peu près 200 fois par an, soit plus de 1 jour 2. C’est complètement fou ! Enfin, c'est ce que j'ai lu... Parce que quand nous y étions en septembre 2022, on n'en a vu aucune... Des locaux nous ont expliqué que septembre est une mauvaise période car astralement parlant tous les signaux sont dans le vert, mais météorologiquement parlant, c'est beaucoup plus capricieux... Sur nos 15 jours dans le nord de la Finlande, on a eu seulement 2 nuits dégagées avec des étoiles mais pas d'aurores boréales... C'est seulement quand on est passés en Suède, puis en Norvège qu'on en a aperçu. Peut-être était-ce la période, mais la Finlande ne nous a pas réussi en termes d'aurores...

Bref, c’est en partie pour ça que la Laponie Finlandaise (avec la Laponie Norvégienne), est la Laponie qui attire le plus de touristes. Ces deux Laponies sont également les plus développées car elles proposent plus d’activités et d’hébergements que ses voisines :

  • Safaris en chien de traîneaux
  • Excursions en traîneaux à rennes
  • Pêche au trou dans la glace
  • Sorties en motoneige
  • Chasse aux aurores boréales
  • Cueillette des baies, herbes et champignons
  • Rencontre avec des orques
  • Sorties nautiques et croisières
  • Balades en raquettes ou en ski nordique
  • Etc.

La Laponie Suédoise est moins touristique, et concernant la Laponie Russe… Disons que c’est la moins peuplée et développée.

Bien sûr, si tu viens en Laponie, tu n’es pas obligé de faire des activités payantes et tu peux très bien te balader dans la nature, observer les rennes et chasser les aurores boréales par toi-même ! C’est d’ailleurs ce que l’on a décidé de faire lors de notre voyage. Ça permet d’économiser un peu d’argent et d’être encore plus fier et ébahi quand on tombe sur un renne ou qu’on arrive à observer des aurores boréales.

Bon en gros, même si c’est très au Nord et qu’il peut y faire très froid en hiver (entre-10° et -30°C. Ce n’est clairement pas un voyage qui se fait à la légère, ça se prépare en amont, ne serait-ce que pour bien prévoir les habits à emporter), la Laponie reste tout de même une région qu’il serait dommage de louper lors d’un séjour en Finlande ou dans les pays scandinaves, car elle a de beaux moments à offrir.

À lire aussi :

8. Le saumon, une spécialité culinaire

Saumon gravlax ou graavilohi dans l'ancienne halle du Marché, Helsinki
Saumon gravlax ou graavilohi dans l'ancienne halle du Marché, Helsinki - ©Foxtrotteurs

Qui dit Finlande dit poisson, et surtout saumon !

Ici, comme en Norvège et en Suède, on y trouve et mange beaucoup de poisson. Les étals des marchés sont couverts de bon poisson frais et il est possible de gouter au saumon graavilohi (qu’on connaît nous, plus sous le terme de « gravlax », mais c’est un mot suédois et non finnois), sur des tranches de pain de seigle à toute heure de la journée.

Le graavilohi ou gravlax, est un plat typique des pays scandinaves. Il s’agit en fait de saumon mariné dans un mélange de sel et de sucre, pour la conservation avant tout, mais qui en fait un met cru délicieux pour les amateurs de poissons.

En plus du graavilohi, tu pourras trouver en Finlande une autre spécialité autour de ce poisson : le lohikeitto (en finnois), soit la soupe de saumon. C’est vraiment un plat qu’il faut que tu goutes lors de ton passage ici, car il est vraiment délicieux et réconfortant ! Tout ce dont tu as besoin après une belle matinée ou journée de visite passée dans le froid.

Ce n’est pas la soupe de poisson telle qu’on la connait en France, ni la bouillabaisse marseillaise. Rien à voir avec ça. Ici, le lohikeitto est composé d’un bouillon de poisson, avec de la crème, des bouts de légumes et bien sûr des beaux morceaux de saumon à l’intérieur. Le tout se déguste avec un peu d’aneth fraiche sur le dessus et des tartines de beurre sur du pain de seigle ou du knäckebröd (pain croquant, type biscotte mais rond et typique des pays nordiques) en accompagnement.

Bon ok, peut-être que cette description ne te met pas vraiment l’eau à la bouche, mais on te conseille de goûter par toi-même pour te faire ton avis ! Nous, ça nous a conquis !

Soupe de poisson et knäckebröd
Soupe de poisson et knäckebröd - ©Foxtrotteurs

Fumage du poisson maison
Fumage du poisson maison - ©Foxtrotteurs

9. Il y a presque plus de saunas que de voitures en Finlande

Sauna devant la plage en Finlande
Sauna devant la plage en Finlande - ©Foxtrotteurs

Oui, là encore c’est un chiffre étonnant, mais en Finlande, en 2021, on recensait 2,3 millions de saunas, contre 2,7 millions de voitures particulières en circulation.

Un chiffre élevé, surtout quand on sait que le pays compte un peu plus de 5,5 millions d’habitants (sources : Statistic Finlad et Finland in figures 2022). Il y a donc au minimum 1 sauna par familles, si ce n’est plus !

A ces chiffres on comprend mieux l’ampleur de la culture du sauna en Finlande.

Grâce à notre passage dans une famille finlandaise pendant près de 10 jours, on a appris pas mal de petits faits intéressants sur les saunas. Bon, comme tu t’en doutes, avec un chiffre aussi élevé, chaque maison possède un sauna, mais ce qui nous a surpris, c’est que chaque appartement aussi ! Et si l’immeuble est trop vieux et qu’il n’y a pas de sauna dans chaque appartement, il y a au moins 1 sauna commun à tout l’immeuble. Difficile à imaginer en France, surtout à Paris par exemple, où il arrive que des personnes louent des chambres de bonnes de moins de 10m2...

De plus, il faut savoir que grâce à ses fortes chaleurs (souvent aux alentours des 100°C en Finlande si ce n’est plus), le sauna permet d’éliminer pas mal de maladies, bactéries et virus, qui ne résistent pas à d’aussi hautes températures. Idem avec les poux. Ces derniers ne résistant pas à la chaleur, personne (ou plutôt quasiment personne) n’a de poux en Finlande. Super pratique quand on y pense ! Oui, parce qu’on a déjà tous connu ça… C’est juste l’enfer d’avoir des poux 🤯 !

Et en plus de ça, le sauna stimule nos défenses immunitaires. C’est donc un passage recommandé si tu n’as pas de problèmes de santé (cardiovasculaires et respiratoires principalement). Ici les finlandais font une session de sauna au moins 1 fois par semaine, et la tradition veut que tu te jettes dans l’eau froide (ou te frictionnes le corps avec de la neige) à la sortie du sauna. Dit comme ça, ça paraît infaisable, mais tu as tellement chaud quand tu sors, que quand tu te jettes dans l’eau, tu ne sens pas tant que ça le froid sur ta peau ! Personnellement j’ai adoré l’expérience, mais Simon m’a juste regardée faire sans oser passer le cap 😂.

 

Autres faits, moins glamours, mais qui illustrent bien le côté polyvalent du sauna :

  • A l’époque, les femmes accouchaient dans leur sauna. Alors évidemment, le sauna n’était pas chauffé à 100°, mais plutôt à température ambiante. Mais pourquoi accoucher dans un sauna ? Tout d’abord car un sauna est un lieu stérile, puis, c’est pratique, car il est possible de faire chauffer de l’eau pour les soins appropriés. De plus, un sauna est un lieu tranquille, où les femmes peuvent donc accoucher sans être dérangées.
    Même si c’est beaucoup moins le cas aujourd’hui, certaines maternités font construire des saunas pour que les femmes qui le souhaitent puissent accoucher dans la plus grande des traditions.
  • Également à l’époque, mais qui ne se fait plus du tout aujourd’hui, le corps des défunts étaient nettoyés dans les saunas avant d’être enterrés (ou stockés pendant l’hiver et jusqu’au printemps, quand il n’était pas possible de creuser de trou dehors).

Oui quand on te disait que c’est une vraie tradition et institution, je pense que tu comprends mieux maintenant !

10. La mer Baltique gèle en hiver

Mer gelée en hiver
Voiture sur la mer Baltique gelée - ©Simon Berger

Pour ce dernier point, on te partage un autre fait qui nous a vachement surpris : la mer Baltique, dans le Golfe entre la Suède et la Finlande, gèle parfois entièrement en hiver. Il est donc possible de rouler sur la glace en voiture. C’est quelque chose inimaginable pour nous qui n’avons jamais vu ça, mais il est donc théoriquement possible de rallier la côte Est de la Suède en voiture depuis la côte Ouest de la Finlande.

La famille chez qui nous étions nous a même dit que beaucoup de finlandais sur la côte possédaient de petites îles avec leur chalet d’été dessus. Quand vient l’hiver, les finlandais aiment bien y aller pour profiter de leur sauna quelques temps loin de tout. Et comment est-ce qu’ils rejoignent leurs îles ? En voiture évidemment, sur la mer gelée. Si jamais la mer ne gèle pas assez, c’est embêtant car ils ne peuvent ni rejoindre leur chalet en bateau, ni y aller en voiture… Ils sont donc coincés. Oui, on n’a pas tous les mêmes problèmes dans la vie 😅.

11. Bonus

Comme on te le disais, grâce à la famille chez qui on est restés près de 10 jours, on a appris tellement de choses sur la Finlande qu’on avait envie de te partager tout ça.

Voici donc en bonus, plusieurs faits, plus ou moins utiles, sur ce pays :

  • Il y a énormément de moustiques en été en Finlande, penses à prendre de l'anti-moustique pour être tranquille, parce qu'ils sont coriaces les bougres !
  • Les autoroutes finlandaises sont gratuites pour les étrangers. Tu ne paies donc aucune taxe ou péage quand tu conduits en Finlande.
  • Sur les routes, il y a beaucoup de radars fixes, mais ils sont tous annoncés en avance. En revanche, il y a très peu de contrôles de police (car les effectifs sont trop faibles dans le pays).
  • En Finlande, il y a beaucoup de toilettes publiques gratuites partout dans les grandes villes. En revanche, on a vu des toilettes payantes dans certaines petites villes, comme Porvoo.
  • Tous les parcs nationaux possèdent des toilettes sèches au niveau des parking et parfois sur les sentiers.
  • Attention, il y a très très peu de laveries automatiques en Finlande... Si tu ne passes pas par les campings ou les hôtels, ça peut être compliqué de laver son linge... Penses donc à anticiper et à bien regarder où sont les laveries pour ne pas les louper !
  • Il ne faut pas confondre pays scandinaves et pays nordiques ! Car oui, la Finlande n'est pas un pays scandinave, mais un pays nordique. En effet, bien que le pays soit rattachée à ses voisins la Norvège et la Suède, la Finlande ne fait pas parti de la région scandinave, qui comprend : la Norvège, la Suède, le Danemark et l'Islande. Ces 5 pays peuvent tous être nommés « pays nordiques », mais le contraire n'est pas possible pour la Finlande.
  • Les Finlandais commencent l'école maternelle à l’âge de 6 ans, quand en France les enfants vont à l’école dès l’âge de 3 ans. Avant 6 ans, les enfants sont à la "crèche".
  • La cantine est gratuite dans les écoles finlandaises.
  • On reste sur l’école, où l’on a été étonnés d’apprendre qu’ils avaient des cours de cuisine, de couture, de bricolage, de menuiserie et ferronnerie, etc. Ils ont bien sûr un « tronc commun » comme nous, mais après, ils ont des cours beaucoup plus pratico-pratiques où ils apprennent à se servir de leurs mains. C’est super chouette et utile ! Et ça apprend à être autonome plus rapidement. D’ailleurs, les finlandais quittent relativement tôt le foyer familial pour aller s’installer seuls et terminer leurs études.
  • La religion majoritaire en Finlande est le protestantisme luthérien.
  • Il y a des brosses pour nettoyer ses chaussures devant les immeubles et les maisons, surement pour enlever la neige l’hiver avant de rentrer chez soi.
  • L’eau du robinet en Finlande est potable et surtout très pure.
  • Malgré le fait que les Finlandais soient habitués à n’avoir que très peu de nuit en été et très peu de jour en hiver, ça n’en reste pas moins compliqué quand l’hiver arrive. En effet, le souci n’est pas l’été, car les Finlandais adorent cette période, mais l’hiver et les nuits à rallonge restent une période « compliquée » et morose, propice à la déprime… Pour lutter contre ça, beaucoup de Finlandais prennent des vitamines et compléments alimentaires mais ils ont également des lampes de jour pour les aider à passer l’hiver et à tenir le coup niveau moral.
  • La Finlande est une destination très sûre. Encore une statistique qui parle d’elle-même : « 11 portefeuilles égarés sur 12 sont restitués à leur propriétaire ».
  • La Finlande a été le premier pays d’Europe à avoir autorisé le droit de vote aux femmes, dès 1906 (contre 1944 en France).
  • Le Gouvernement Finlandais est paritaire. Depuis 2019, il y a même plus de femme ministres que d’hommes. Un bel exemple que d’autres pays devraient suivre.
  • La Finlande est le berceau de l’architecture et du design. Pour les finlandais, le design doit être au service du pratique, autant pour les outils, objets du quotidien, et même l’espace public. Ils intègrent donc l’harmonie et le design dans chaque aspect de leur quotidien. Mobilier, vêtements, outils, art, etc. Visiter la Finlande inclus donc une découverte et un approfondissement du design et de l’architecture.

Voilà, on t’a partagé nos 10 informations clefs (avec beaucoup de bonus) sur la Finlande. Tu auras surement compris que si tu aimes la nature et le design, la Finlande est « the place to be ».

Avec tout ça, on espère t’avoir appris quelques petits trucs sympas et surtout, on espère que tu seras au top pendant ton séjour finlandais.

N’hésites pas à partager en commentaires tes expériences et conseils pour les autres voyageurs 😊.

Si cet article t'a aidé,
tu peux nous soutenir en faisant un don

Nos tips

1. La Finlande est un pays avec beaucoup de parcs nationaux et donc de chemins de randonnée. Si tu prévoies de faire une sortie sur plusieurs jours, saches que c’est possible et c’est facile, puisque la plupart des parcs abritent des chalets à louer mais également des cabanes accessibles et ouvertes à tous.
Si tu utilises ces cabanes gratuites, fais juste attention à être respectueux et penses à nettoyer après ton passage et à remplacer tout ce que tu utilises (comme le bois pour le chauffage par exemple).

2. Il y a 1h de décalage entre la France et la Finlande. Quand il est 12h en France, il est 13h en Finlande, en été comme en hiver (car la Finlande change également d’heure en fonction des saisons). Un petit décalage qu’il faut prendre en compte ne serait-ce que par rapport à ton heure d’atterrissage, si tu as prévu des activités sur place, ou si tu veux appeler ta famille.
En France on est en UTC+1 en hiver et UTC+2 en été, tandis qu’en Finlande, ils sont en UTC+2 en hiver et UTC+3 en été.

Crédit photo : Foxtrotteurs et Unsplash

Léa et Simon

Fondateurs de Foxtotteurs

Nous c'est Léa et Simon, voyageurs et blogueurs dans l'âme ! Notre premier grand voyage ensemble, en Nouvelle-Zélande, fut le déclencheur de beaucoup d'autres. Et comme il n’y a pas de voyages sans partage, on a décidé de vous ouvrir les portes de notre petit monde et bien évidemment de tous nos bons conseils !

Découvrez notre histoire

Et si on discutait ?

*champ obligatoire
Merci pour ton commentaire, il a bien été pris en compte !
Logo Fox Captures
Oups ! On est désolés, il y a eu une erreur... On t'invite à rééssayer.
Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.

Découvre nos autres articles

En cliquant sur “Accepter tous les cookies”, tu acceptes que des cookies soient stockés sur ton appareil afin d'améliorer la navigation sur le site, d'analyser l'utilisation du site et de contribuer à nos efforts de marketing. Consultes notre politique de confidentialité pour plus d'informations.
Mettre à jour tes paramètres de confidentialité.