Flèche vers le haut
picto commentaires
Itinéraire pour un road-trip d’une semaine en Sicileflèche vers la gauche

#Italie

Itinéraire pour un road-trip d’une semaine en Sicile

Envie de partir sur une île, de profiter du beau temps, de bien manger et de faire de belles découvertes ? La Sicile est faite pour toi !

Posté le
31/7/2022

La Sicile est une île et une région italienne qui renferme de superbes richesses culturelles, architecturales, naturelles, gastronomiques et plus encore. Il y fait généralement beau, et même si le temps peut parfois être couvert, ça ne dure jamais très longtemps, puisqu’on est sur une île.

Entre villes, volcans, temples, plages, réserves naturelles, … Tu trouveras forcément ton bonheur en Sicile.

On te partage ici notre itinéraire pour une semaine (voire plus) de road-trip à sillonner les routes siciliennes, avec nos incontournables, autant dans les lieux à voir que dans les spécialitées à goûter. Alors c’est parti !

Coup de pousse dans tes recherches

Pour simplifier ton voyage, on te partage nos bons plans

1. Aperçu de notre itinéraire  

Carte de l'itinéraire de notre road-trip en Sicile
Notre itinéraire en Sicile - ©Foxtrotteurs

On a visité la Sicile dans le cadre de notre tour d’Europe. On est donc arrivés en ferry par le Sud-Ouest de l’Italie, pour découvrir cette île en van. Comme la suite de notre parcours européen était déjà programmé (ferry pour passer en Grèce depuis le Sud-Est de l’Italie), on a eu moins d’une semaine à accorder à la Sicile et on a donc dû faire des choix dans l’itinéraire. D’autant plus que, bien que la Sicile soit une île, c’est la plus grande île de la mer Méditerranée… Donc il faut garder en tête que les distances peuvent tout de même être un peu conséquentes entre chaque point (surtout si tu ajoutes le fait que c’est également une île montagneuse).

Voici donc notre parcours, où l’on a eu quatre vrais jours de visites :

  • Jour 1
    Arrivée en ferry à Messine, puis direction Taormine.
  • Jour2
    Visite de Taormine.
  • Jour 3
    Visite de Syracuse le matin
    Visite de Noto l’après-midi
  • Jour 4
    Visite de la Villa Romana del Casale le matin
    Visite de Monreale l’après-midi
  • Jour 5
    Visite de Palerme
  • Jour 6
    Retour à Messine pour prendre le ferry direction l’Italie.

Il est facile d’allonger ou de raccourcir ce road-trip. Il reste encore beaucoup de villes et d’endroits à découvrir en Sicile. A la base, on avait une liste beaucoup plus longue (que l’on te présente à la fin de cet article), mais on a dû faire des choix…

2. Venir en Sicile

Tout d’abord, parlons de comment venir sur cette île.

Pour visiter la Sicile, il n’y a pas trente-six mille solutions, ça se passe :

  • Soit par avion, en atterrissant à l’un des 4 aéroports de l’île : à Palerme, Catane, Trapani ou Comiso ;
  • Soit par ferry (dont la ville et le port d’arrivée diffèrent en fonction de la ville de départ du ferry).

En ce qui nous concerne, pendant notre tour d’Europe en van, pour rejoindre la Sicile depuis l’Italie avec notre véhicule, on n’a pas eu tellement d’autres choix que de prendre le ferry.

On est partis de Villa San Giovanni (oui c’est le nom d’une ville), tout au Sud-Ouest de l’Italie (mais on sait qu’on peut également prendre le ferry à Salerne, Rome, Naples et même à Gênes, tout au Nord), pour arriver à Messine, au Nord-Est de la Sicile.

On est passés par la société Caronte & Tourist, mais il y a également la société Bluferries qui propose ce trajet.

Avec notre van qui est considéré comme un camping-car, on a payé 110,50€ pour l’aller-retour. Les prix sont nettement moins cher pour des voitures !

En regardant après coup (au moment où j’écris l’article), il semblerait que Bluferries propose ce même trajet pour 90€ (mais on ne l’avait pas vu à l’époque).

Billet et attente du ferry Villa San Giovani > Messine
Billet du ferry Villa San Giovani-Messine - ©Foxtrotteurs

Pour la petite anecdote, l’achat des billets a été un peu (voire carrément) chaotique. On n’est pas arrivés à prendre les billets sur internet, car le site Caronte & Tourist n’est vraiment pas optimisé pour, surtout en version mobile… Et comme on ne voulait pas tellement passer par un site tiers (en mode comparateur de trajets), on a fait le choix de prendre les billets directement sur place. Sauf qu’on avait oublié que les Italiens ne parlent pas un mot d’anglais et surtout qu’ils ne font aucun effort pour communiquer si tu ne parles pas italien… Donc sur place, ça a été un peu compliqué

Déjà, quand tu arrives par la route, il ne faut pas te louper pour trouver ton chemin jusqu’à la billetterie. En vrai c’est plutôt bien indiqué, mais comme c’est fait bizarrement (et qu’on a eu peur de s’engager dans un endroit qui n’aurait pas été le bon et rester coincé), on s’est trompés…

La billetterie est en fait LA sortie d’autoroute. Et si tu veux traverser en Sicile avec un véhicule, alors, il faut accéder à la billetterie avec ton véhicule. Il ne faut pas sortir de l’autoroute pour aller se garer dans la ville (c’est l’erreur qu’on a fait en cherchant une place de parking…), car si tu fais ça, tu es reparti pour un tour : retourner sur l’autoroute par la dernière sortie et revenir jusqu’à la sortie/billetterie…

Une fois arrivé devant la billetterie, il y a de vieux messieurs qui parlent français (et à peu près toute les langues), qui font le « guet », et qui t’accostent pour te proposer des billets, sauf qu’ils ne vendent pas les billets eux-mêmes… C’est vraiment bizarre, parce que ça sent l’arnaque à plein nez, mais en même temps, la seule chose qu’ils font, c’est te dire d’aller aux guichets de Caronte & Tourist (visibles et littéralement 2 mètres derrière eux, donc tu peux clairement les trouver par toi-même, mais bon… 😂) pour que l’on achète nos billets…

Enfin bref. Ils sont quand même « rassurant » car ce sont les seuls à parler français, mais d’un autre côté, ils ne servent pas à grand-chose, car en plus, une fois au guichet, ils te laissent te débrouiller seul avec le vendeur ou la vendeuse…

Donc, on arrive au guichet avec le van (en mode péage), il y a un panneau qui indique les prix du ferry pour les différents types de véhicules, sauf que le prix que nous demande de payer la vendeuse n’a aucun sens avec ce que l’on sous les yeux… On essaie de lui expliquer et de comprendre, mais rien à faire. Les hommes qui parlaient français sont partis ramener d’autres clients, donc on ne peut même pas les appeler à l’aide pour qu’ils traduisent... Donc on est seuls face à une dame énervée qui ne fait aucun effort (et qui nous insulte en pensant qu’on ne comprend pas).

Elle termine quand même par utiliser Google Traduction et à nous dire que le panneau n’est « peut-être » pas à jour… C’est absurde !

Mais bon… On a arrêté de batailler pour rien. On s’attendait à payer autour des 60€, finalement on a payé 110,50€ l’aller-retour pour 2 personnes et un camping-car. C’est cher, mais on n’a pas le choix… Si on avait su, on se serait mieux renseigné en amont et on aurait :

  • Soit pris nos billets chez Bluferries (20€ moins chers)
  • Soit pris les billets sur un comparateur, comme par exemple MrFerry (appelé Traghettilines en Italie), qui fait une remise si tu prends l’aller-retour (ça aussi on l’a vu après coup, en faisant des recherches pour écrire l’article… Dommage pour nous...).

Bon désolé, cette petite anecdote était plutôt longue… Mais c’est important de parler des complications qu’on a pu avoir, car ça peut vraiment t’aider à ne pas commettre les mêmes erreurs que nous et donc à économiser un peu d’argent 😂

Maintenant que tu sais comment bien arriver en Sicile, les visites peuvent commencer.

À lire aussi :

3. Les villes visitées

On te présente ici les villes que l’on a visité lors de notre road-trip et l’avis que l’on a sur chacune d’entre elles, mais sans entrer dans les détails de tous les lieux à y voir. Pour ça, on t’a préparé des articles dédiés à chaque ville (s’ils ne sont pas encore sortis, ça ne saurait tarder, désolé pour le délai), histoire que chaque article soit plus concis et digeste. (Et oui, on pense à toi derrière ton écran ! 😉)

Taormine

Ruelle dans Taormine
Ruelle dans Taormine - ©Foxtrotteurs

Taormine est la première ville que l’on ait visité en Sicile.

A 50km au Sud de Messine, cette ville cachée dans les hauteurs t’offre de l’animation, de l’art, des couleurs et de belles vues sur la Baie de Catane et l’Etna.

Pour tout te dire, Taormine est un vrai coup de cœur en Sicile. Cette ville est pétillante, colorée et étonnante. On espère que tu auras l’occasion de la visiter et de l’apprécier autant que nous.

On t’en dit plus sur la visite de Taormine dans cet article : Les incontournables de Taormine.

Syracuse

Temple d'Apollon à Syracuse
Temple d'Apollon à Syracuse - ©Foxtrotteurs

Au Sud-Est de la Sicile se trouve Syracuse. C’est une belle ville, avec de beaux bâtiments et un gros patrimoine historique.

Sa particularité est que son centre historique se trouve sur une presqu’île, appelée l’île d’Ortygie (ou île d’Ortigia). En toute logique, c’est plutôt venteux ici, donc on te conseille de prendre une petite veste ou coupe-vent lors de ta visite.

En toute honnêteté, on n’est pas tombé sous le charme de cette ville, on aurait même pu ne pas la visiter, mais on doit avouer que c’était tout de même appréciable de s’y balader quelques heures (malgré le vent).

On t’en dit plus sur la visite de Syracuse dans l'article : Découvrir la ville de Syracuse.

Noto

Eglise dans Noto
Eglise dans Noto - ©Foxtrotteurs

Inconnu au bataillon quand on parle de la Sicile, Noto est un petit village baroque qui a aussi été un petit coup de cœur lors de notre voyage. A vraie dire, on aime beaucoup découvrir des endroits dont on n’a jamais entendu parler avant, comme ça on n’a pas d’attentes particulières dessus et donc pas de mauvaises surprises lorsque l’on visite.

Cette ville n’a rien à envier à ses compères plus connues (comme Syracuse ou Palerme par exemple). Inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO, il te suffit de te balader dans les rues pour en apprécier toute la beauté.

A ne surtout pas rater si tu passes par-là quoi !

On t’en dit plus sur la visite de Noto dans l'article : Visiter l'étonnante ville de Noto.

La Villa Romana del Casale

Mosaïque dans la Villa Romana del Casale
Mosaïque dans la Villa Romana del Casale - ©Foxtrotteurs

Plus dans le centre de l’île cette fois, tu pourras visiter la Villa Romaine du Casale. Ce n’est pas une ville et c’est une visite payante (10€ en plein tarif), mais c’est définitivement quelque chose à voir si tu aimes l’histoire romaine.

La villa est en ruine, mais les mosaïques qui recouvraient ses sols et ses murs sont extrêmement bien conservées.

C’est un endroit que l’on n’avait pas du tout mis dans notre liste, mais que l’on a ajouté suite aux recommandations d’un couple de retraités.

Simon n’a pas été très sensible à la visite, mais il faut reconnaître que la qualité des mosaïques est vraiment impressionnante, et rien que pour ça, ça vaut le coup d’œil.

On t’en dit plus sur la visite de la Villa Romana del Casale dans l'article : Découvre les ruines de la Villa Romaine du Casale.

Monreale

Eglise de Monreale
Eglise de Monreale - ©Foxtrotteurs

Cette ville, dont le nom peut rappeler le Québec, se trouve à une dizaine de kilomètres de Palerme. C’est une petite ville construite sur les hauteurs qui offre un beau panorama sur la baie aux alentours. En plus de sa localisation et de ses belles vues sur Palerme, Monreale est connue pour son architecture et sa célèbre cathédrale aux influences arabes, normande et byzantines. Son intérieur est fascinant et vaut vraiment le coup d’œil ! Il ne faut pas s’en priver, ce serait dommage.

Et dire que c’est un endroit que l’on aurait loupé à coup sûr si l’on n’avait pas rencontré un couple de retraités au début de notre parcours en Sicile… ça sert aussi à ça les rencontres !

On t’en dit plus sur la visite de Monreale dans  l'article : Découvre Monreale et sa cathédrale.

Palerme

Cathédrale de Palerme
Cathédrale de Palerme - ©Foxtrotteurs

Et pour terminer en beauté ce (rapide) tour de Sicile, on te parle de Palerme. Capitale de la Sicile, c’est la ville incontournable à visiter pendant ton séjour ici.

Une ville hétéroclite aux influences arabe, normande, byzantine, française et espagnole, qui regorge de richesses et de caractère.

On a beaucoup aimé déambuler dans les rues et se faire surprendre par les magnifiques bâtiments et les superbes façades disséminées un peu partout. C’est aussi ici que l’on a gouté à quelques spécialités culinaires locales que l’on a a-do-rées !!

On t’en dit plus sur la visite de Palerme dans l'article : Les immanquables de Palerme.

4. Ce que l’on n’a pas visité, mais qui était sur notre liste

Comme on te le disait au début de cet article, par manque de temps, on n’a pas pu visiter tout ce que l’on avait prévu en Sicile… On a donc dû faire des choix (cartésien) parmi les endroits que l’on avait repérés.

On te liste ici d’autres points d’intérêt de l’île, dénichés dans des articles ou à la suite de conseils et recommandations récoltés à droite à gauche.

Comme tu t’en doutes, on n’a malheureusement pas de retours d’expérience à te faire dessus, mais on te les liste là tout de même ici :

  • La ville de Catane
  • La ville de Cefalù
  • La ville d’Enna
  • La vallée des Temples d’Agrigente
  • Le volcan Etna
  • Les îles Éoliennes
  • Les multiples réserves naturelles de l’île.
    Il y en a 76 en tout, mais les plus connues sont : le Parco Fluviale dell’Alcantara, le Parco Regionale dei Nebrodi et ses villages traditionnels, le Parco Naturale Regionale delle Madonie, le Parco Naturale del Zingaro.
  • Les multiples plages de Sicile.
À lire aussi :

5. Les spécialités culinaires à goûter

On termine cet article par les spécialités culinaires. Et oui, car la visite d’un pays, d’une région ou d’une ville (d’un lieu en général quoi), passe par les yeux certes, mais également par la bouche ! On te partage donc quelques spécialités Siciliennes que l’on a adoré gouter pendant notre séjour sicilien :

Le cannolo

Cannolo Sicilien
Cannolo Sicilien - ©Foxtrotteurs

Le « cannolo » au singulier, « cannoli » au pluriel, voire « cannolu » en sicilien est une patisserie Sicilienne succulente.

Gourmand et indéniablement très sucré, le cannolo est un rouleau de pâte frit et croquant fourré avec une crème à la ricotta onctueuse (qui peut être aromatisée : pistache, noisette, chocolat, orange, …) et un « topping » sur ses extrémités (comme des pépites de chocolat, des amandes ou autres fruits à coques concassés par exemple). C’est un vrai décile !

A savoir, le cannolo original est normalement fourré à la ricotta de brebis et avec quelques copeaux de chocolat. C’est tout !

Lors de notre passage en Sicile, on a goûté des cannoli chez :

  • Laboratorio Pasticceria Roberto, à Taormine
    Le cannolo original, un peu « paysan » (donc peut-être un peu « lourd »et pas très « raffiné » disons), mais tout de même très bon, préparé devant toi et à déguster tout de suite.
  • Cannoli&Co, à Palerme
    Un cannolo plus « raffiné » et recherché, avec un choix de crème ricotta aromatisée et des toppings. On n’a pas su se décider, donc on a pris moitié crème à la pistache et moitié crème à la noisette, avec un topping chocolat d’un côté et pistache de l’autre.

La brioche Sicilienne

Brioche con il gelato
Brioche con il gelato - ©Foxtrotteurs

La brioche Sicilienne est une brioche moelleuse ronde et bien gonflée avec une petite boule sur la tête, un peu en mode religieuse (le gâteau hein !). On appelle ses brioches « brioche con il tuppo » ou « brioche col tuppo ». Ce nom de « tuppo », qui signifie en Sicilien « chignon »,vient des coiffures que portaient autrefois les femmes siciliennes.

Ces brioches se mangent autant natures, qu’avec un bon granité ou de belles boules de glaces. Dans ce dernier cas, ça s’appelle « brioche con il gelato ».

C’est étonnant et original, c’est super bon (et bourratif) et surtout ça change des glaces en cornet ou en pot.

On a gouté la « brioche con il gelato » aussi chez Cannoli&Co, avec une boule de glace à l’orange et une à la pistache. Un régal !

La Granita Siciliana

Granita au citron sicilien
Granita au citron sicilien - ©Foxtrotteurs

La « Granita », ou autrement dit, le « granité », est une véritable institution en Italie et particulièrement en Sicile. Considéré comme la « mère des glaces », le granita se déguste à n’importe quel moment de la journée (autant au petit déjeuner, qu’après le café, ou au goûté). Avec son côté semi-congelé et onctueux, et ses parfums divers et variés (au café, au citron, à l’amande, et encore beaucoup d’autres), c’est une spécialité qui ravi petits et grands ! A ne pas louper lors de ton passage ici !

L’arancini

Arancini
Arancini - ©Clark Douglas/Unsplash

Les arancinis sont le symbole de street-food italienne et surtout sicilienne. Ces croquettes de riz frites et farcies (de viandes, sauce tomate, petit pois, fromage, …), est le casse-croute sicilien par excellence. Les arancinis peuvent avoir une forme sphérique (les plus communes), mais également une forme conique (plutôt dans la Sicile orientale). Tu n’auras pas de mal à en trouver lors de ton passage sur l’île. Alors ne te prives pas !

Les pâtes aux sardines

Pasta con sarde
Pasta con sarde - ©Foxtrotteurs

Un autre plat populaire et typique de l’île, avec du poisson (mais pas que), est les « pâtes aux sardines », appelé « Pasta con sarde ». C’est un plat savoureux aux saveurs arabes et italiennes, dans lequel les pâtes (spaghetti ou bucatini) et les sardines fraiches côtoient, pignons, raisins secs, safran et fenouil. On a gouté ce plat au restaurant Casa del Brodo dal Dottore, à Palerme.

Les fruits de Sicile (à coque ou non) :

En Sicile, on peut retrouver de superbes produits, comme :

  • Les citrons de Syracuse
    Ces citrons font partie des meilleurs au monde par leurs caractéristiques « organoleptiques », ce qui en français veut dire : « qui affectent les sens ». Les citrons de Syracuse son uniques par leur saveur, leur odeur, leur consistance, ainsi que par leur aspect.
  • Les amandes d’Avola
    Les amandes d’Avola sont des amandes cultivées en Sicile depuis des millénaires grâce à des conditions climatiques parfaites sur l’île. Avec de nombreuses vertus nutritionnelles, ces amandes ont et sont beaucoup utilisées comme « médicament » (anti-inflammatoire, contre le mauvais cholestérol, l’hypertension, l’ostéoporose, …) ainsi que dans la gastronomie Sicilienne.
  • Les pistaches Verde di Bronte
    La pistache Verte de Bronte, aussi appelée l’or vert de Sicile, est une variété de pistaches aux parfums uniques, cultivée au pied de l’Etna. Cette variété est cependant rare et plutôt chère car elle n’est récoltée qu’une année sur deux et à la main, sur des arbres qui poussent dans une coulée de lave de l’Etna datant de 1646. C’est assez fou ! On n’a pas goûté, mais leur goût doit vraiment être unique.

Voilà, on est arrivé au bout de cet article. On t’a présenté, d’après nous, les lieux et spécialités insolites et immanquables de Sicile. On espère que ça aura été instructif et que ça t’aidera dans ton séjour sur cette belle île Italienne. Maintenant, à toi de composer ton voyage et de profiter de son séjour !

N’hésite pas à partager en commentaires tes expériences et conseils pour les autres voyageurs 😉.

Si cet article t'a aidé,
tu peux nous soutenir en faisant un don

Nos tips

1. Saches qu’il y a des prix réduits sur les billets de ferry si tu fais un aller-retour dans la journée, ou en 3 jours entre la Sicile et l’Italie. C’est bien de le savoir, mais c’est compliqué de faire un tour de la Sicile en moins de 3 jours… Si tu n’entre pas dans ces 2 catégories, tu paies « plein tarif » et tu as 60 jours pour faire le trajet retour.

2. En Sicile, comme dans le reste de l’Italie, tu as des ZTL (Zone a Trafic Limité) dans les centres-villes. Fais donc bien attention où tu roules et où tu te gares, car seules certaines plaques d’immatriculation sont autorisées à circuler dans ces zones et le tout est surveillé par des caméras. A moins que tu ne veuilles recevoir une amende de 200€, on ne te conseille vraiment pas de t’y aventurer et de te garer un peu à l’écart du centre historique quitte à marcher plus.

Crédit photo : Foxtrotteurs et Unsplash

Léa et Simon

Fondateurs de Foxtotteurs

Nous c'est Léa et Simon, voyageurs et blogueurs dans l'âme ! Notre premier grand voyage ensemble, en Nouvelle-Zélande, fut le déclencheur de beaucoup d'autres. Et comme il n’y a pas de voyages sans partage, on a décidé de vous ouvrir les portes de notre petit monde et bien évidemment de tous nos bons conseils !

Découvrez notre histoire

Et si on discutait ?

*champ obligatoire
Merci pour ton commentaire, il a bien été pris en compte !
Logo Fox Captures
Oups ! On est désolés, il y a eu une erreur... On t'invite à rééssayer.
Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.

Découvre nos autres articles

En cliquant sur “Accepter tous les cookies”, tu acceptes que des cookies soient stockés sur ton appareil afin d'améliorer la navigation sur le site, d'analyser l'utilisation du site et de contribuer à nos efforts de marketing. Consultes notre politique de confidentialité pour plus d'informations.
Mettre à jour tes paramètres de confidentialité.